Le Belge impatient de partir en vacances!

Le tableau de bord de juin de l’ABTO met en avant les tendances pour cet été : à la date du 23 mai, pas moins de 3,5 millions de belges avaient déjà réservé leurs vacances d’été. Et ils sont plutôt impatients : 64% partent au mois de juillet, dont pas moins de 35% pendant les 15 premiers jours.

Près de 7 voyages sur 10 sont réservés en ligne

Le chiffre des réservations sur internet est frappant : 69% de tous les voyages ont été réservés en ligne. Un signal positif qui témoigne de la confiance du consommateur dans les acteurs du tourisme belge. « Leurs systèmes de réservation en ligne offrent clairement les garanties nécessaires, » se réjouit Luc Coussement, président du Conseil de l’ABTO.

La France se démarque des autres destinations avec 24% des vacances réservées. La Provence y est la région de prédilection. Suivent les vacances en Belgique (14%), où la côte reste la destination préférée des Belges.

En matière de transport, le Belge préfère toujours sa voiture. 51% des vacanciers belges partent en voiture, 36% prennent l’avion. Et qui part en avion, s’y prend bien à temps : presque tous les vols sont déjà réservés.

D’autres données intéressantes

Pour ce qui est de l’hébergement, pas moins de 37% des vacanciers belges choisissent résolument un séjour à l’hôtel et plus de la moitié de ces vacances (52%) sont réservées dans des établissements de 4 ou 5 étoiles. Les Belges sont 19% à louer une maison de vacances et 11% une caravane résidentielle ou une tente de luxe, une troisième place remarquée pour ces locations en camping qui, cette année, rejoignent les appartements en popularité.

Les réservations portent sur des voyages comprenant en moyenne 3,9 personnes, 31% concernent 2 personnes et 25% concernent 4 vacanciers. Enfin, le tableau de bord de l’ABTO montre que le réservataire débourse en moyenne 1.973 euros pour l’hébergement et le transport, soit 578 € ou 67 € par personne par nuit.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE