«L’Amérique va devenir le fief de 3 millions de seigneurs régnant sur 350 millions de serfs»

© Getty Images/iStockphoto

Les États-Unis sans le savoir vont transformer leurs 350 millions d’habitants en 350 millions d’esclaves au service de 3 millions de seigneurs. Cela paraît choquant, mais ce sont pourtant les propos d’un entrepreneur américain qui est aussi l’auteur d’un livre à succès aux États-Unis.

Les Américains sont généralement plutôt chauvins et n’aiment pas que l’on critique leur pays, mais comme toujours chaque règle a ses exceptions et Scott Galloway fait partie de ces heureuses exceptions.

Scott Galloway est entrepreneur, mais aussi professeur à l’université de New York ainsi qu’auteur d’un livre récent, The Four, sur les 4 géants du WEB que sont Google, Facebook, Amazon et Apple.

D’abord, il a pas mal d’humour : lorsque mes confrères du journal Le Figaro évoquent les déboires de Facebook, il constate que les consommateurs sont en colère. Cependant, et c’est là tout le paradoxe, ces consommateurs le manifestent sur Facebook ou Instagram, ridicule mais c’est comme cela !

A la question de savoir pourquoi nous sommes devenus si dépendants de ces réseaux sociaux ou de ces applications, Scott Galloway répond que Facebook, Apple, Amazon ou Google « proposent d’excellents services. Donc, en un sens, ces sociétés méritent leur succès et ce sont nous, les citoyens, qui ne faisons pas notre travail. Nous avons échoué à élire des représentants capables de contrôler ces entreprises et de les tenir responsables de leurs actes ».

« L’Amérique va devenir le fief de 3 millions de seigneurs régnant sur 350 millions de serfs »

En réalité, Scott Galloway sait pourquoi les politiques aux États-Unis hésitent à réglementer voire à démanteler ces géants devenus trop puissants. Selon lui, c’est parce qu’aux États-Unis, le public est fasciné par les milliardaires et les innovateurs. Autrement dit, les États-Unis ne veulent pas punir leurs héros. Pourtant, d’après lui, il faudrait démanteler ces sociétés car ce serait positif pour l’emploi, pour l’innovation et la circulation des brevets.

Il ajoute même que son discours « n’est pas un discours socialiste ou de gauche, mais une décision logique dans un univers capitaliste ». D’après Scott Galloway, « un marché sain a besoin d’oxygène ». Dans son livre, Scott Galloway raconte l’histoire des 15 dernières années de ces 4 géants du WEB.

Lorsqu’on l’interroge pour savoir à quoi ressembleront les 15 prochaines années, il constate avec amertume que quelques entreprises auront la mainmise sur notre économie. Pire encore, selon lui, les États-Unis ne vont plus créer des millionnaires comme ils le faisaient par le passé, mais uniquement des « trillionnaires », des individus qui pèsent plus de 1.000 milliards de dollars.

Je rappelle que cette idée n’est pas folle, Jeff Bezos, le patron d’Amazon pèse déjà plus de 100 milliards de dollars et ce n’est que le début. Quant à la société Apple, elle va d’ici quelques mois valoir 1.000 milliards de dollars en Bourse, c’est une première historique.

Donc, ce professeur d’université américain déclare au Figaro que ce projet de remplacer les millionnaires par des « trillionnaires » est « dangereux, car nous y avons tout à perdre ». L’Amérique, selon lui, est « en train de devenir le fief de 3 millions de seigneurs régnant sur 350 millions de serfs ». Et, ce n’est pas Mélenchon qui le dit, mais un entrepreneur américain !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE