La Palma, paradis naturel de l’UNESCO

Toute l’île de La Palma, aux Canaries, a été reconnue comme réserve de biosphère par l’UNESCO. La biosphère locale y est protégée. Depuis 2002, «La Isla Bonita» est la toute première île espagnole à figurer, dans son ensemble, sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Son paysage varié (volcans, oasis verdoyantes, falaises et baies) et son environnement exceptionnel (forêts laurifères, dragonniers et ciel étoilé) font de La Palma la destination de vacances parfaite pour les passionnés de nature et de vie en plein air.

Du 2 au 3 février  inclus, La Palma sera représentée au fiets-en wandelbeurs à Gand et du 7 au 10 février au Salon des Vacances à Bruxelles.

La Palma est l’île la plus verdoyantes des Canaries. Son territoire de 720 km2 constitue clairement un paradis naturel. Grâce à ses paysages différents et ses phénomènes naturels, La Palma ressemble à un mini-continent, où vous pouvez découvrir diverses saisons, chaque jour de l’année. L’île toute entière mérite d’être explorée, mais il ne faut absolument pas rater les 5 sites de l’UNESCO suivants, lors de votre venue :

1.    «Roque de los Muchachos» : le summum du voyage 

Le «Roque de los Muchachos» est souvent cité parmi les lieux les plus marquants de La Palma. À juste titre d’ailleurs. Avec ses 2.426 mètres de haut, ce rocher constitue le point le plus élevé de l’île. Il se trouve dans le parc national «Caldera de Taburiente». C’est là également que sont installés les plus grands télescopes du monde. Depuis cet endroit, vous bénéficiez d’un panorama magnifique. Par beau temps, vous parvenez même à voir les îles de Tenerife, d’El Hierro et de La Gomera. La nuit, le ciel étoilé est splendide.

2.    «Playa de Nogales» : la plage noire

La plage de Nogales – située dans le petit village de Puntellana – est l’une des plus extraordinaires de La Palma. Elle est uniquement accessible en prenant un impressionnant sentier sinueux, qui longe la côte rocheuse. Comme les autres plages volcaniques de l’île, elle est de couleur noire. Mais vous y trouverez de spectaculaires rochers, des grottes et de l’eau qui jaillit partout. Vous profiterez aussi de superbes vues. Comme l’océan Atlantique et le courant peuvent se révéler très puissants, il convient de se montrer prudent. 

3.    «Ruta de los Vulcanes» : la route des volcans

Dans le parc national «Cumbre Vieja», vous pouvez suivre la route des volcans. Ce parcours s’étend sur 19 kilomètres, à sens unique. Il part d’El Pilar vers Los Canarios.

En chemin, vous traversez des pinèdes et des zones désertiques. Contemplez les lieux et passez par des champs de lave ainsi que des cratères de volcan. Observez les plus beaux contrastes de couleurs. La route des volcans vous permet d’apprécier pleinement la diversité du cadre somptueux de La Palma.

4.    Buracas : grottes et dragonniers

Buracas est une petite ville proche de Las Tricias. Vous y contemplez les célèbres dragonniers et des grottes comportant des peintures rupestres historiques. Ce parcours de randonnée relativement facile – un tronçon du GR-130 – va de Las Tricias aux alentours de Buracas, en traversant un décor merveilleux. Il vous donne un excellent aperçu de la végétation particulière qui pousse sur l’île.

5.    «Bosque de los Tilos»

Enfin et surtout, découvrez les forêts laurifères («Bosque de los Tilos»). Il s’agit de l’un des rares endroits sur terre où vous pouvez encore apprécier et être surpris par tout ce que la nature offre, au cœur d’une forêt de feuilles de laurier. Cette réserve de l’UNESCO est implantée dans le nord-est de La Palma et dispose d’un centre d’accueil. Les visiteurs peuvent y obtenir de plus amples informations sur les exceptionnelles forêts laurifères de La Palma, mais aussi emprunter deux itinéraires propices à la randonnée. 

Pour plus d’informations : www.visitlapalma.es

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY