La F1 à Francorchamps : c’est bon pour le tourisme !

Le journal La Dernière Heure titrait aujourd’hui : « Le déficit du GP F1 de Spa Francorchamps en hausse ! », ces deux derniers mots en caractères énormes. C’est assez insupportable !

Nous l’avions déjà dit précédemment, la Belgique est peut-être le seul pays au monde incapable de chiffrer ses grands événements. Il faut toujours que l’on présente d’un côté les coûts et de l’autre les recettes, celles-ci limitées strictement aux entrées payantes. Évidemment, en procédant de la sorte, tout grand événement est toujours déficitaire, et en conséquence la Belgique (ou ses régions) n’ose plus se porter candidate à aucune organisation d’importance.

Le cas du Grand-Prix de Spa-Francorchamps est tout à fait éclairant. Le journal nous présente le montant du déficit de 2018 : 7,4 millions d’euros. Dans le même temps, mais en petits caractères, il donne l’information correcte : les retombées économiques frôlent les 30 millions.

Et donc au lieu de mettre en avant un déficit susceptible d’attirer encore les foudres des anti-Grand Prix, l’honnêteté intellectuelle aurait voulu que l’on dise : le Grand Prix a rapporté en 2018 la somme de 22,129 M€, ce qui est le compte exact.

Pourquoi ne pas mettre en évidence l’aspect positif des choses ?

WBT a négocié avec les ayant-droit une promotion de la région wallonne, diffusée par des dizaines de chaînes de télévision dans le monde, juste avant le départ de l’épreuve : audience garantie !

Le slogan « le plus beau circuit du monde » est forcément très attirant. Les 88.000 spectateurs sur place ne visitent pas tous la région, mais certains le font. Les hôtels sont remplis jusqu’à 100 km à la ronde, et tous les commerces dans un rayon d’au moins 40 km tournent à plein régime.

On oublie souvent qu’un événement de cette ampleur suscite aussi beaucoup de retombées MICE, surtout des inventives venant de l’étranger. Et le niveau de qualité propre à ce type de voyages est tel que, forcément, on en parle et le bouche à oreille fonctionne en plein. Spa-Francorchamps est le seul très grand événement qui reste à la région wallonne, alors de grâce, regardons-le de façon positive !

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY