Jeune fille à la fenêtre - Bénin ©Hervé Ducruet

Mercredi 27 septembre, c’était la journée mondiale du tourisme. Une occasion pour l’Organisation Mondiale du Tourisme – la World Tourism Organization (UNWTO) rattachée à l’ONU – de communiquer sur sa vision et sa stratégie.

Joyeuse journée internationale du tourisme

L’Assemblée Générale des Nations Unies a annoncé l’adoption de l’année internationale du « tourisme durable » pour le développement, affirmant que le tourisme peut contribuer aux trois dimensions du développement durable – économique, social et environnemental – et à chacun des 17 objectifs de développement durable fixés par l’ONU et ses partenaires.

Troisième secteur de l’économie mondiale, plus de 1,2 milliard de voyageurs ont traversé des frontières internationales l’année passée uniquement. D’ici 2030, on estime que ce nombre sera de 1,8 milliard.

Secteur d’avenir

©Hervé Ducruet
©Hervé Ducruet

Si cette déclaration n’engage pas à grand-chose, elle a le bon ton de rappeler aux différents acteurs que le secteur reste vecteur de croissance économique, et améliore la qualité de vie de la population en général. Par ailleurs, le tourisme peut également se révéler outil de la protection environnementale, notamment grâce à la préservation de sites naturels, historiques, archéologiques qu’il entraîne.

Les voyages renforçant les échanges culturels, le tourisme est considéré comme une activité essentielle dans la promotion de relations pacifiques entre les peuples.

Le renforcement de ces échanges culturels permet aussi une nouvelle forme d’inclusion sociale, en réduisant la pauvreté et en créant de nouveaux emplois au sein de populations jusqu’à présent tenues à l’écart. De nombreux endroits ne demandent encore qu’à être visités.

Tourisme-durable-WTPO« Soyez un voyageur responsable »

En cette occasion, la WTO a développé un code éthique sur la manière de voyager pour un tourisme responsable et durable. La brochure est disponible ici.

Il est demandé aux voyageurs de respecter leurs hôtes et notre héritage commun, en recherchant les coutumes et traditions locales de sa destination, mais aussi ses conditions sociales. On signale aussi qu’il est toujours plus sympathique d’apprendre quelques mots de la langue locale, et surtout de demander la permission aux populations locales avant de les prendre en photo !

On encourage aussi les voyageurs à respecter l’environnement le plus possible, notamment en évitant de jeter ses déchets n’importe où mais aussi en faisant attention à sa propre consommation d’énergie (eau, électricité).

Autre suggestion à garder en tête : acheter des produits fabriqués localement et de façon artisanale pour soutenir l’économie locale, et respecter les commerçants en payant un prix juste.

Quel rôle pour le développement durable ?

logo_homeOn entend par développement durable les 17 objectifs fixés par les Nations Unies. Le tourisme, de par son importance économique, est source de création d’emplois et d’entreprenariat, voie royale pour la réduction de la pauvreté.

Pour favoriser la poursuite des autres objectifs, on se base essentiellement sur les retombées économiques du tourisme en général dans les pays sous-développés ou en voie de développement, afin d’utiliser la demande des touristes pour stimuler l’économie et l’agriculture locales, et réinvestir les ressources dépensées dans les différents objectifs : infrastructures sanitaires, politiques de santé publique, assainissement de l’eau, éducation de qualité, etc.

De manière générale, l’économie du tourisme permet de générer ce qu’on appelle une croissance inclusive, c’est-à-dire une croissance qui profite à toutes les couches de la société : hommes, femmes, jeunes, riches, pauvres, etc. Les vastes opportunités d’entreprenariat (guide, chauffeur, petite restauration, artisanat, hébergement…) qui en découlent permettent un développement durable.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE