Jean-Jacques Cloquet déjà de retour à Charleroi Airport!

Le ministre wallon des aéroports a décidé ce jeudi en gouvernement wallon de faire nommer l’ex-CEO de Charleroi Airport au conseil d’administration de ce même aéroport.

A vrai dire, ce n’est pas une réelle surprise puisque dans les couloirs de l’aéroport carolo, le bruit circulait depuis des mois avec insistance d’un retour de l’ex- CEO Jean-Jacques Cloquet comme administrateur indépendant de l’infrastructure.

La promesse en avait d’ailleurs été faite à l’intéressé par le ministre libéral en charge de cette compétence à Namur.

Le plus étonnant sans doute est que cet engagement de Jean-Luc Crucke (MR) a été tenu, le point figurant noir sur blanc à l’agenda du gouvernement wallon de ce jeudi.

C’est donc déjà le retour du manager de l’année 2018 au bord des pistes de Gosselies… Mais à vrai dire , les avaient-ils vraiment quittées ?

Cloquet Management

A l’évidence, après dix années passées dans le cockpit de Charleroi Airport, il semble aujourd’hui quasi impossible de se passer de son expertise ou de ce que qu’on appelle aujourd’hui dans les milieux bien informés le « Cloquet Management » !

Alors que personne ne sait toujours quand Philippe Verdonkt, nouveau CEO nommé à l’unanimité des administrateurs de l’aéroport, prendra officiellement ses fonctions, on est certain de voir son charismatique prédécesseur siéger au conseil.

On veut croire que les deux hommes travailleront en parfaite intelligence et porteront alors ainsi bien plus haute encore la réputation et le savoir-faire du second aéroport du pays.

Vers la présidence ?

Pour être complet, révélons encore ici qu’un 2ème scenario circulait aussi au moment du départ de Jean-Jacques Cloquet vers Pairi Daiza fin décembre dernier : sa rapide accession à la présidence du conseil de l’aéroport carolo, en lieu et place donc de Laurent Levêque (PS).

En tout cas aujourd’hui la première étape est franchie. Restera à vérifier à quel délais l’autre se concrétisera…..

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY