Le quinzième « baromètre » sur les tendances touristiques, calculé par le cabinet Raffour Interactif a été présenté hier dans le cadre d’IFTM Top Résa. L’étude, menée auprès d’un échantillon représentatif de 1.010 Français de 15 ans et plus, fait apparaître que jamais les Français n’ont eu autant besoin de vacances.

Ce besoin tourne habituellement autour de 50% : il est aujourd’hui de 55 %, un record absolu. A 67 %, ils prévoient un budget « vacances », recherchant prioritairement le meilleur rapport qualité/ prix, diversifiant leurs choix y compris avec des prestations entre particuliers, qu’il s’agisse de l’hébergement ou du transport.

En 2016, 58% des Français de 15 ans et plus étaient partis en vacances, avec une hausse des séjours avec hébergement payant recherchant de plus en plus de nouveaux lieux de séjour guidés par la volonté de changement, souhaitant vivre des vacances plus intenses, plus dépaysantes, plus expérientielles.

Cela étant, 66% des Français qualifient leurs vacances de « très réussies ». L’engagement des opérateurs, estime Guy Raffour, doit se traduire par une volonté d’accueillir et distraire du mieux possible les touristes grâce à des offres personnalisées et thématisées et à une attitude d’ambassadeurs de la destination, quel que soit leur rôle.

Une hausse inédite du recours au mobile

La part des Français qui ont préparé en ligne leurs séjours de loisirs est passé à 77 %. Ce taux élevé, poursuit Guy Raffour, s’explique par une forte hausse du m-tourisme ainsi que par une hausse des séjours marchands (d’où un besoin d’organiser toutes les composantes du séjour), des choix plus expérientiels, une recherche du meilleur rapport qualité/ prix, le souhait de contenus collaboratifs et « entre touristes », la lecture d’avis, une préparation au moment voulu, 24h sur 24, 7 jours sur 7, avec une visibilité sur les disponibilités réelles. Pas moins de 53% des Français partis ont utilisé leur smartphone ou tablette pour préparer ou réserver leurs séjours de loisir, soit une hausse inédite de 14 points entre 2015 et 2016.

45% des clients des AGV préparent sur Internet

Le cabinet Raffour se penche également sue la perception qu’on les agents de voyage de la clientèle « loisirs ». L’an dernier, 45% des agents de voyages estimaient que leurs clients avaient déjà préparé en ligne leur voyage et percevaient cela comme un avantage, leur permettant de gagner du temps et de mieux cibler leurs propositions.

La clientèle des agences de voyages, en comparaison avec l’ensemble des Français, part essentiellement à l’étranger. Cependant la part de marché globale des départs à l’étranger : 34% des Français partis en 2016, est loin de celle des partis en France : 79%.

Les principales faiblesses du secteur résident, du point de vue des Agents de voyages, dans :

– la concurrence que représente la vente directe de prestations en ligne car ils considèrent qu’elle tire les prix vers le bas et perturbe les repères prix des clients,

– la dépendance du secteur aux troubles exogènes (géopolitiques, climatiques, économiques),

– un manque de flexibilité des acteurs de l’offre vs la complexification des demandes des clients en attente de réponses rapides et fiables,

– un déficit d’image des réseaux de distribution d’un point de vue prix et souplesse.

En revanche, les principales forces du secteur du tourisme proviennent, pour les Agents, de leur professionnalisme, de leur capacité de conseil et du contact humain qu’ils établissent. Le développement du sur-mesure est souligné comme un atout pour valoriser leur savoir-faire.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE