Influence des Émirats et du Qatar sur le tourisme futur

Il est important de se poser la question, non pas que l’on puisse y changer quelque chose, mais sur base de notre culture touristique en général , habituellement nonchalante, l’on devra accepter d’adapter celle-ci par rapport à la culture du pays qui accueille .

Ce n’est point nouveau, mais le monde change et les moyens d’influence changent. Et je ne parle pas que de religion. Les aides économiques, déguisées souvent sous le terme d’emprunt, sont évidemment un vecteur d’influence socio-politique .

Je résume et rassemble quelques exemples pour illustrer mes propos.

Les Seychelles sont une République regroupant un archipel de 115 îles, et qui se trouve en situation de quasi faillite depuis 2008. Des accords avec le FMI existent, mais cela suffira-t-il ?

Et ici commence le questionnement sur le système d’influence sur le long terme. Le Tourisme est et reste la ressource principale de l’île. L’île d’Arros , très éloignée de Victoria la capitale, était la propriété privée d’Éliane Bettencourt, propriétaire ou ex-propriétaire de l’Oréal.

Cette île a été vendue au cheikh Kalifha d’Abu Dhabi. Les plages aux Seychelles sont toujours publiques, celles d’Arros aussi, mais pour combien de temps encore, sachant que ce même cheikh s’est montré généreux avec la République, et à même construit un palais de 7 étages à Mahé, défigurant le paysage au grand dam des habitants.

Mais ceux-ci doivent survivre et donc l’acceptance devient accoutumance.

Le Qatar, organisateur de la Coupe du Monde en 2022. On connaît déjà le questionnement sur le bien fondé d’une telle nomination. Quoi qu’il en soit les jeux sont faits, rien ne va plus…comme au casino.

La FIFA doit avoir de bonnes raisons….financières…pour avoir pris cette décision.

Ce pays encore un peu conservateur va-t-il adapter sa culture pour accueillir les touristes et supporters? L’avenir nous le dira.

Et toujours le Qatar, qui a accordé un emprunt de 15 milliards de dollars à la Turquie, pour aider /freiner la chute de la livre turque. Un magnifique doigt d’honneur à l’administration américaine et à son président dont je veux oublier le nom. Ici encore, l’argent reste facteur de pression et d’influence.

Dubaï mérite une différence

Et enfin Dubaï, qui sera l’organisatrice de l’Exposition Universelle de 2020. Encore plus de visiteurs touristes attendus, et toujours dans la même région. Dubaï mérite une différence. Elle a réussi son pari de destination touristique à part entière, ainsi que son désir d’être toujours à la pointe de la technologie.

Et je clôture mes propos en rappelant que les Émirats sont et restent de grands sponsors du football européen: exemple Fly Emirates. Influence? Mais non, je rêve, j’hallucine…

A vous de juger.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse