Il y a encore des partisans de la Côte d’Azur…

Si les habitants de Palma, Barcelone ou Amsterdam en ont marre des touristes, la Nouvelle Nice les accueille avec plaisir… Presque 2 ans après l’attentat meurtrier de juillet 2016, NICE (5ème ville de France) s’est transformée.

Destination parfaite pour un séjour ou un city-trip

Dans le désordre:

  • une nouvelle Promenade des Anglais parfaitement et esthétiquement sécurisée. Vous y découvrirez les anciennes maisons/ façades merveilleusement restaurées, y compris le Negresco, ainsi qu’une nouvelle stèle rappelant l’importance de la communauté des Pieds Noirs ( anciens français d’Algérie) dans le développement de la région.
  • les jardins du Musée Massena avec son Mémorial aux victimes des attentats.
  • le Marché aux Fleurs à la cours Saleya, remplacé les lundis par le marché de la Brocante. Goutez chez Thérésa, la célèbre Socca à base de farine de pois-chiche. (3 € la portion)
  • le vieux Nice et ses ruelles typiques.
  • le nouveau Parc la Coulée Verte, véritable havre de paix, qui descend à partir du Musée d’Art Contemporain ( près de la place Garibaldi) jusqu’à la place Massena. Vous y trouverez un superbe plan d’eau avec fontaines intermittentes, bien rafraîchissantes pour petits et grands.

Bon à savoir

  • l’aéroport de Nice (2ème de France) propose les transferts traditionnels et habituellement chers comme partout dans le monde.

Optez pour les transports en commun. Efficaces, faciles d’accès et réguliers. Pour 1,50 € par personne, aller simple, les bus N° 23 et 52 vous amèneront vers le centre-ville. Ou les N° 98 ou 99 qui vous chargeront 6 € par pers aller simple, l’un vers le centre-ville, l’autre vers la gare de Nice. Seule différence, ces 2 dernières lignes embarquent les passagers à l’aéroport et les débarquent aux arrêts prévus MAIS sans embarquer de nouveaux passagers.

  • A la plage, fuyez les pièges des loueurs de transats. Ils osent vous réclamer 20 EUR par transat en 1ère ligne par jour, et 15 EUR en 2ème ligne, plus 5 EUR le parasol. Les plages de galets, juste à coté, vous accueillent chaleureusement et gracieusement, avec douches publiques gratuites.
  • si vous avez loué une voiture, échappez-vous par la grande corniche vers Eze (+/- 15km) pour y méditer devant le plus beau paysage de la côte. Ou découvrez Cannes ou Grasse, la ville des parfums, avec Fragonard, Galimard et Molinard.(+/-30km)
  • Hôtellerie: le choix est vaste et pour chaque budget.
  • Gastronomie : également pour chaque budget et selon les saisons. Nous avons dégusté des fleurs de courgettes en beignets et farcies aux gambas. Pour les fruits de mer, allez vers le Port, ou au Café de Turin ( près le la place Garibaldi).
  • Pour les épicuriens: visitez AUER pour ses célèbres fruits confits, et ALZIARI pour ses huiles d’olives particulières.

Enfin sachez que les autorités de Nice ont évité le piège d’accueillir les trop gros paquebots de croisières. Villefranche sur mer ou Monaco s’en occupent. Ouf!

Bref, vive NICE la Belle, vive Nice la Nouvelle, vive Nice et sa mobilité fluide réinventée.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE