Il débranche le haut-parleur d’un temple bouddhiste…

On recense de façon régulière les problèmes rencontrés par des occidentaux qui ne respectent pas les us et coutumes locales. Cette fois, c’est un néerlandais qui s’est amusé à débrancher le haut-parleur d’un temple en Birmanie…

Au Sri-Lanka, au Cambodge, en Thaïlande, en Birmanie…on respecte les coutumes

Il n’y a pas si longtemps, un touriste a eu des problèmes à son arrivée à Colombo car elle avait fait tatouer l’image de Bouddha sur son bras. C’est considéré comme une offense. Une personne qui souhaite critiquer publiquement le roi en Thaïlande est systématiquement condamné.

Avoir une tenue indécente sur les temples d’Angkor est sévèrement réprimée. Il faut avoir conscience des us et coutumes des pays qu’on visite. C’est valable en Asie mais également dans le monde entier.

Un néerlandais débranche un haut-parleur d’un temple bouddhiste

Un ressortissant néerlandais a débranché un haut-parleur utilisé par les moines pour diffuser leur sermon en fin de soirée. Ce sont des pratiques courantes en Birmanie et même au Sri-Lanka. Il était excédé par le bruit venu du lieu de prières proche de son hôtel en Birmanie.

neerlandais-birmanieDes soldats sont intervenus pour éviter un lynchage

Des soldats ont dû venir à l’hôtel où il séjournait pour éviter que le touriste soit lynché par une foule de pratiquants en colère.

Dans sa façon de faire, le touriste a insulté la religion. C’est un délit qui peut valoir deux ans de prison en Birmanie.

Le touriste s’en tire plutôt bien

Le néerlandais de 30 ans a été condamné à trois mois d’emprisonnement … en camp de travail, selon les commentaires du juge du tribunal de Mandalay où s’est déroulé son procès.

buddhist-monks-birmanieLa Birmanie s’ouvre au tourisme …doucement

Après des années sous la coupe de la junte militaire, la Birmanie, à majorité bouddhiste, a commencé à construire de nouveaux hôtels dans les principales villes du pays afin de recevoir davantage de touristes.

Cependant, le pays connaît encore quelques sérieux problèmes ethniques dont des luttes contre des minorités musulmanes dont les Rohingyas. Quelques moines bouddhistes fanatiques attisent un peu plus ces tensions.

Un touriste responsable se doit de respecter la religion et les coutumes locales dans tous ces pays.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse