Gilets jaunes : le Tourisme en France en grand danger

La manifestation des gilets jaunes de samedi dernier a des répercussions négatives sur l’ensemble du tourisme en France et notamment l’hôtellerie parisienne. Les images montrant des scènes d’émeutes sur la plus belle avenue du monde, retransmises dans le monde entier, ont amené un certain nombre de touristes ayant planifié de visiter Paris en décembre à annuler leur voyage. Et avec celles à venir, ce n’est pas fini…

La grande majorité des hôtels ont enregistré des annulations au moins sur une journée en décembre. Selon les professionnels du secteur cela représente un manque à gagner sur le chiffre d’affaires pouvant aller jusqu’à 20 %, soit une estimation de 10 à 15 millions €.

Dommage car le retard se rattrapait

En même temps, les performances enregistrées sur les 10 premiers mois de l’année d’activité étaient jusqu’à présent remarquable avec une fréquentation en hausse de près de 4 points sur toute l’Ile-de-France.

Les hôteliers avaient enfin retrouvé voire légèrement dépassé les niveaux de 2014 précédent les différents événements négatifs ayant frappé la capitale en 2015, événement qui avait entraîné un fort recul de l’activité.

Les événements survenus samedi dernier viennent donc mettre un sérieux coup de frein au tourisme francilien.

Du 23 au 27 novembre derniers, on estime qu’il y a déjà eu entre 20.000 et 25.000 nuitées d’annuler sur la totalité du mois de décembre. Les week-ends, notamment celui de la Saint-Sylvestre sont les jours où l’on observe le plus grand nombre d’annulations.

L’image de la France écornée

Roland Héguy, président de la Confédération des Acteurs du Tourisme, s’est inquiété dimanche de voir « massacrée l’image accueillante de Paris et de la France » au lendemain des violences et des dégradations commises lors des manifestations des « gilets jaunes », craignant que les fêtes de Noël ne soient « fichues ».

« Cette manifestation hier a massacré l’image accueillante de Paris et de la France. Je considère que les fêtes de Noël sont compromises, voire fichues », a déclaré M. Héguy, qui préside aussi la principale organisation du secteur hôtelier, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih).

Voitures brûlées, vitrines brisées, magasins pillés, mobilier urbain dévasté… La manifestation des Gilets jaunes, samedi dernier à Paris, a occasionné de très nombreux dégâts dans la capitale. Et, avec au moins 133 blessés et plus de 400 interpellations, selon un bilan de la préfecture de police de Paris, a été abondament commenté par les médias de tous les pays.

« Yellow vests », « chalecos amarillos », « gilet gialli », « gelbe Westen »… Quelle que soit sa traduction, les mots « gilets jaunes » s’affichent en Une de nombreux sites étrangers, tout comme les images de destructions, d’échauffourées ou de voitures enflammées. Et vue la détermination affichée, les nouvelles manifestations prévues ce samedi devraient définitivement achever l’image d’un pays en proie au chaos… Révolte… ou Révolution ?

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE