Alors que nous n’en sommes qu’a la moitié de la saison estivale, les nuages annonceurs de conflits sociaux s’amoncellent déjà dans les compagnies aériennes françaises… Quant à la SNCF, quand elle ne fait pas grève… elle tombe en panne !

Chez Aigle Azur, Le SNPNC-FO, organisation syndicale représentant les hôtesses et stewards, a déposé un préavis de grève à compter de ce 1er août jusqu’au 31 octobre 2017. Les principales revendications à l’origine du préavis sont d’ordre salarial.

Dans son communiqué le SNPNC-FO indique que « cette décision intervient suite au constat amer de ces navigants qui subissent depuis trop longtemps une réelle et sérieuse dégradation de leurs conditions de travail. »

Air France… encore des détails de toilettes à régler

Alors que le premier syndicat de pilotes (SNPL) a signé le 18 juillet dernier un accord avec la direction d’Air France lui permettant d’appliquer son plan stratégique, « Trust Together », le SPAF, deuxième syndicat des pilotes, a déposé un préavis de grève du 9 septembre 00h00 au 12 septembre minuit.

Le syndicat réclame une « revalorisation des grilles de salaires » ainsi que «l’annulation de la part la plus agressive de Trust Together, à savoir l’abandon de 12 jours de repos annuels » sur moyen-courrier. Rappelons que la question des toilettes « privées » des pilotes du SNPL n’est toujours pas réglée…

SNCF : grève ou panne, c’est quoi le pire ?

Quand à la SNCF, la panne géante qui affecté la gare de Paris-Montparnasse ce dimanche n’est toujours pas réglée… Ce mardi, La SNCF recommande aux voyageurs de reporter une fois de plus leurs déplacements quand cela est possible.

Après avoir mis 48h00 pour identifier la panne, la compagnie se garde bien d’indiquer la durée de la réparation ou de fixer une date de retour à la normale. A se demander si on ne préfère pas les grèves…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE