© Destination Florence

Développé par Destination Florence Convention & Visitors Bureau et réalisé en partenariat avec la Ville de Florence, Destination Florence devrait permettre de surveiller les flux touristiques, de diversifier les offres et d’améliorer la stratégie de Florence en tant que destination. A la clé, le niveau de la clientèle et l’offre devraient s’en retrouver améliorés.

Les objectifs sont d’augmenter le nombre de touristes avec un profil de qualité et un haut niveau de dépenses; d’améliorer la durée moyenne de séjour; d’étendre et de diversifier les services, produits et expériences; de développer et promouvoir les offres touristiques, avec un étalon national potentiel; d’améliorer l’image de Florence au niveau mondial; de surveiller la présence et le comportement des touristes au travers d’un profilage et d’analyses pour un meilleur soutien économique de la ville et de la région métropolitaine.

Pour y parvenir, les outils envisagés sont des actions ciblées au niveau international avec les opérateurs les plus qualifiés; la présence aux salons essentiels de la branche (ITLM Cannes, ITB Berlin, etc.); des campagnes médias aux USA, au Royaume-Uni, en Allemagne et dans les pays d’Europe du Nord.

Le projet Destination Florence reposera sur son portail web (disponible en italien et en anglais) comme outil marketing permettant d’obtenir des informations, contacts et services.

Les utilisateurs visés sont autant les Florentins que les touristes et les étudiants. Il permettra l’achat de différents services: achats de billets pour les musées (d’état, civique ou privé); de billets de théâtre, de concert ou d’événement sportif; la réservation de taxi; les services automobiles, de billets d’avion et de train; les services touristiques ou encore les forfaits.

Du côté des réservations d’hôtel, le choix a été fait de ne pas avoir recours à une grande OTA, ni de recréer entièrement un portail, mais d’utiliser un outil déjà existant pouvant être ajusté selon les besoins.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE