Etude Opodo : Les millenials en vacances, la déconnexion impossible ?

L’addiction des millenials à leur smartphone, un phénomène qui au-delà du quotidien imprègne leurs habitudes jusqu’aux vacances ! Plus de la moitié (56%) des Français seraient désemparés sans un portable pour prendre des clichés, qui fait office d’appareil photo à part entière.

Près de la moitié (45%) des 20-29 ans affirment qu’ils seraient incapables de s’orienter en vacances sans smartphone. Ce chiffre tombe à 26% pour les 50-59 ans et 18% des plus de 60 ans, ce qui témoigne d’une vraie disparité d’une génération à l’autre !

Les vacances synonymes d’évasion et de déconnexion, une notion obsolète ?

C’est du moins le cas pour la génération des millenials qui d’après une étude Opodo, reconnaît ouvertement leur dépendance aux smartphones : organisation, orientation, photos, téléchargements des billets d’avion…ce qui peut apparaître comme un avantage considérable (tout centralisé en un appareil) peut s’avérer problématique si l’on égare son portable !

Un accessoire tout en un : les millenials perdus sans leur smartphone

Un fait parlant : près de la moitié (45%) des 20-29 ans affirment qu’ils seraient incapables de s’orienter en vacances sans smartphone. Ce chiffre tombe à 26% pour les 50-59 ans et 18% des plus de 60 ans, ce qui témoigne d’une vraie disparité d’une génération à l’autre !

Les millenials, moins débrouillards que leurs parents/grands parents ? Moins d’1/3 (33%) des millenials ne sauraient pas comment voyager de l’aéroport à leur hébergement sans leur smartphone sous la main, qui fait également office de terminal pour le téléchargement des billets pour 15% d’entre eux.

En effet, plus de la moitié (56%) des Français seraient désemparés sans un portable pour prendre des clichés de leurs vacances, qui fait office d’appareil photo à part entière.

Cartes et guides « papier » dépassés ?

Les millenials sont seulement 38% à avoir encore recours à une carte ou un guide pour s’orienter lors de leur séjour, contrairement à 59% des 50-59 ans. Pourtant, ces outils se révèlent indispensables comme solution de recours lorsque la technologie ne peut plus voler à notre secours.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE