Les États-Unis se distinguent actuellement. Ils ont élu un président proférant régulièrement des menaces via Twitter et incitant à la haine. Il n’est pas étonnant de voir des situations violentes y compris à bord des avions.

Une fois encore, ce grand pays ternit à nouveau son image avec une compagnie aérienne américaine qui n’a pas trouvé d’autres solutions que de faire traîner une passagère hors d’un avion ! Elles n’ont pas compris qu’aujourd’hui les images sont diffusées quasi instantanément dans le monde entier.

Cette fois, c’est à cause de chiens dans l’avion

indexAlors qu’une passagère pénétra dans l’avion au départ de Baltimore, elle aperçut deux chiens à bord. Elle indiqua au personnel de bord qu’elle était allergique aux animaux de compagnie. Elle aurait demandé le retrait de ces pauvres bêtes.

L’équipage lui a demandé de fournir un document prouvant son allergie mais elle n’avait aucun papier à fournir. Le personnel lui a demandé de quitter l’appareil et faute de réponse positive, ils ont appelé les forces de l’ordre.

Des policiers peu respectueux et assez zélés

Devant son refus de quitter sa place, elle a d’abord été retirée violemment de son siège, elle a été traînée dans l’allée de façon assez brutale. Plusieurs vidéos prouvent la façon dont elle a été sortie de l’avion.

Une vidéo montre un policier poussant la personne par derrière, tandis qu’un autre l’a tirait à l’avant. Une scène indécente qui rappelle l’incident en Avril dernier sur un vol United Airlines au départ de Chicago. Voir la vidéo : https://youtu.be/kyUiPcggHnc

Southwest BaltimoreDes passagers présents ont tenté d’intervenir

La passagère ne représentait aucune menace pour la sécurité du vol. Il aurait été plus sage de la placer loin des animaux. Un passager lui a conseillé de déposer une plainte.

D’autres l’ont exhorté à marcher dans l’allée afin d’éviter de se blesser dans la bagarre. Une scène qui restera gravée pour l’ensemble des passagers.

Southwest a présenté ses excuses

Face à une déferlante de critiques, Southwest a immédiatement présenté ses excuses dans un communiqué : « Nous sommes désolés par la façon dont cette situation a été gérée et le retrait du client par les agents chargés de l’application de la loi locale ». La compagnie aérienne a offert à la passagère de la transporter le lendemain, mais elle a refusé. Les excuses même rapides ne régleront sûrement pas le problème.

Plusieurs réflexions :

1 – il est étrange que les équipages ne sachent pas gérer une situation de ce type. Il aurait été plus simple de l’éloigner des animaux et lui remettre un masque éventuellement. Les équipages ne semblent pas formés suffisamment.

2 – utiliser la force pour sortir un passager alors qu’il ne représente pas une menace pour la sécurité du vol est déplorable et inadmissible

3 – les passagers souffrent de plus en plus d’allergies. C’est un vrai problème de société. L’utilisation massive d’insecticides, de produits chimiques dans l’alimentation conduit à rendre les gens de plus en plus malades. En cas de forte allergie, il est conseillé d’avoir en permanence une attestation médicale.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE