L’Airbus A380 est sûrement l’avion préféré des passagers et pourtant les grandes compagnies aériennes l’utilisent de façon anecdotique. Si Singapore Airlines a été le premier client à faire confiance à l’A380, c’est bien la compagnie Emirates qui est la compagnie leader sur cet appareil avec plus de 300 A380 déjà commandés. Mais, la dernière commande chez Boeing semble ne pas être une bonne nouvelle pour le constructeur européen !

Emirates en négociation avec Airbus

Emirates négocie toujours un accord pour l’achat de 36 Airbus A380 supplémentaires. Il est évident que cette commande contribuerait à prolonger la vie du programme. Un accord avec Emirates permettrait à Airbus de continuer à commercialiser l’avion, en poursuivant une série de petits contrats qui n’auraient pas été viables sans le nouvel engagement de son plus gros client pour l’A380.

Cette commande serait primordiale pour Airbus

Airbus a travaillé pour obtenir une commande complémentaire du modèle à quatre moteurs d’Emirates, ce qui ajouterait encore 4 1/2 années à son carnet de commandes.

Le constructeur européen avait annoncé devoir réduire la production de cet appareil à 8 par mois en 2018.

Un A380 amélioré serait proposé à Emirates

Airbus aurait mis à niveau le nouvel A380. Des ailes qui bénéficieront des nouvelles technologies. La cabine serait plus condensée pour améliorer l’efficacité énergétique de l’avion. Les exigences d’Emirates concernaient des efforts technologiques et énergétiques.

En attendant Emirates confirme une commande chez Boeing

Le salon aéronautique de Dubaï a débuté dimanche 12 Novembre avec toutes les grandes compagnies aériennes de la région à l’exception de Qatar Airways. Emirates a confirmé l’achat de 40 Boeing 787-10 Dreamliners pour plus de 15 milliards de dollars.

La semaine dernière, le constructeur américain a obtenu une commande de plus de 37 milliards de dollars au prix catalogue pour 300 de ses avions monocouloirs et doubles couloirs lors de la visite de Trump en Chine.

La commande effectuée par Emirates auprès de Boeing est destinée à démontrer que la compagnie de Dubaï soutient l’industrie américaine. Emirates ne veut pas être la cible des compagnies aériennes américaines qui tentent de réduire les accords « d’open sky ».

Reste à savoir si Emirates annoncera également un accord avec Airbus….

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE