Les deux compagnies aériennes ont annoncé un partenariat mais pas encore une fusion. L’accord annoncé de façon modeste fait partie d’une stratégie qui devrait renforcer les deux compagnies aériennes et mettre en difficulté certains concurrents du Golfe.

Un partenariat stratégique important

Les deux compagnies possèdent des réseaux complémentaires. Il devenait logique qu’elles travaillent ensemble afin d’attirer de nouveaux passagers. Elles vont donc planifier leurs vols de façon à améliorer le parcours client. Les opérations aéroportuaires devraient être conjointes.

Les programmes de fidélisation seront alignés. Les premiers accords de partage de code seront dévoilés au cours du quatrième trimestre de 2017. Les deux compagnies vont utiliser le même système informatique. Ce n’est pas une fusion mais cela y ressemble étrangement.

Emirates flydubai 2(1)Les deux compagnies appartiennent au même propriétaire

Selon le cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président du groupe Emirates et du Groupe et de flydubai ; « Les deux compagnies se sont développées de manière indépendante et avec succès au fil des ans. Ce nouveau partenariat ajoutera de la valeur grâce aux modèles complémentaires que les deux entreprises peuvent apporter aux consommateurs à Dubaï ».

La forte concurrence et les prix faibles du pétrole

Compte tenu de la concurrence, Emirates a dû baisser ses prix et donc sa rentabilité. Le dernier exercice financier a été difficile et il a sûrement incité à renforcer les liens entre flydubai et Emirates. Les experts prédisent que l’accord va rendre la vie plus difficile à des concurrents comme Etihad ou Air Arabia, ainsi que d’autres transporteurs moins importants comme Nas Air, Salam Air (Oman), et Jazeera Airways (Koweït).

Une flotte combinée de 380 appareils

D’ici 2022, la flotte combinée des deux compagnies sera composée de 380 avions, desservant 240 destinations. Elles prévoient de développer leur hub commun à l’aéroport international de Dubaï en alignant leurs opérations. Les synergies vont accroitre leur compétitivité.

Il s’agit donc bien plus qu’un simple partenariat. Les deux compagnies aériennes vont œuvrer ensemble afin d’accroître la puissance de Dubaï.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse