Du pays noir au beau Danube bleu

L’Autriche devient le 56ème pays desservi au départ de Charleroi Airport.

Laudamotion, filiale du groupe Ryanair à 100%, assurera dès octobre prochain six vols par semaine vers la capitale de l’ancien Empire austro-hongrois. Laudamotion est la 9ème compagnie privée à préférer le tarmac de Gosselies pour opérer au départ de la Belgique

Nouvelle destination annoncée pour le 2ème aéroport du pays

Avec grande discrétion, le CEO ad intermim de Charleroi Airport Patrick Lambrechts a mené discrètement mais avec grande maîtrise la négociation finale pour faire atterir une 9ème compagnie privée sur le tarmac de Gosselies.

En effet, Laudamotion, compagnie fondée historiquement par le pilote automobile autrichien Nikki Lauda, a préféré Charleroi à Bruxelles pour organiser, dès l’automne prochain, six rotations par semaine entre Charleroi et Vienne.

Propriété de Ryanair

Le prix d’appel est pour moins captif puisque le vol simple est disponible à 19,99 €. Les vols seront assurés en Airbus A320. Notons immédiatement que cette compagnie privée autrichienne est, depuis quelques semaines, sous le contrôle à 100% de la low cost irlandaise Ryanair, aujourd’hui 1ère compagnie européenne.

Faut-il rappeler que Ryanair est, de très loin, le client n°1 de Charleroi Airport où la low cost irlandaise assure, à elle seule, entre 75 et 80% de l’activité. Ceci explique sans doute aussi le choix de Laudamotion sur la 1ère base continentale de Ryanair !

Croissance annoncée

Avec ces vols sur Vienne, l’Autriche devient le 54ième pays desservi au départ de l’aéroport régional wallon. Laudamotion dispose actuellement d’une flotte de 23 avions de la famille Airbus (A320 de 180 sièges) basés actuellement en Autriche et en Allemagne.

Le contrôle à 100% de Ryanair devrait d’ici deux ans – c’est clairement annoncé par l’actionnaire irlandais- doper la compagnie qui aujourd’hui dessert déjà une nonantaine de destinations.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse