Droit de réponse du SNPL Corsair

Le quotidien La Tribune du 30/11/2018 a publié un article sur la vente de Corsair qui relate un plan de développement ambitieux si les négociations entre INTRO Aviation associé au fond d’investissement américain Crestline et le Groupe TUI aboutissent.

Le Bureau SNPL Corsair s’étonne de la sortie d’informations concernant la vente de la compagnie alors que le Comité́ d’entreprise est en pleine information-consultation sur le sujet et est soumis à̀ une clause de confidentialité́.

Sans dévoiler de secrets industriels, il est évident que le SNPL Corsair n’aurait aucune raison de s’opposer au projet de rachat de la compagnie par INTRO/Crestline si ce projet était conforme à̀ ce qui a été écrit dans l’article de la Tribune.

Or, à ce jour, notre avis est très négatif

En effet, les hypothèses budgétaires qui nous ont été présentées sont pour le moins optimistes voire irréalistes. La flotte citée dans l’article n’est pas conforme à̀ ce qui nous a été présenté. L’investissement est très limité voire inexistant.

La solidité financière de la nouvelle entité est extrêmement faible et nous expose à un risque majeur à court et moyen terme.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE