La ville de Dakhla, une ville située au Sahara occidental, vient d’être inaugurée par Transavia. Cette ligne résulte sûrement des bonnes relations entre la France et le Maroc. Dakhla est connue pour ses atouts touristiques et classée depuis 2014 en tête des spots de sports nautiques à l’échelle mondiale.

Dakhla est situé sur un territoire toujours disputé

Il est difficile d’évoqué l’ouverture de cette ligne sans évoquer le conflit entre le Maroc et l’Algérie sur ce territoire. Le Sahara occidental est un territoire de 266 000 km2 du Nord-Ouest de l’Afrique, bordé par la province marocaine de Tarfaya au nord, l’Algérie au nord-est, la Mauritanie à l’est et au sud, tandis que sa côte ouest donne sur l’Atlantique.

Ce territoire non autonome selon l’ONU, cette ancienne colonie espagnole n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique depuis le départ des Espagnols, en 1976.

La région est revendiquée à la fois par le Maroc et par le Front Polisario en 1976. Celui-ci est un mouvement dont l’objectif est l’indépendance totale du Sahara occidental, revendication soutenue par l’Algérie.

Le Maroc fonde sa revendication sur les accords de Madrid et sur la base de liens d’allégeance passés entre les tribus sahraouies et les sultans du Maroc.

Depuis le cessez-le- feu de 1991, le Maroc contrôle et administre environ 80 % du territoire, tandis que le Front Polisario en contrôle 20 % laissés par le Maroc derrière une longue ceinture de sécurité.

Paris vers Dakhla est officiellement inauguré

Les séparatistes et l’Algérie ont tout fait pour empêcher la mise en service de ce vol. Mais Transavia a finalement inauguré officiellement cette nouvelle ligne aérienne entre l’aéroport de Dakhla et celui de Paris-Orly.

Cette nouvelle ligne est le fruit de négociations de deux ans qui ont abouti sur un partenariat entre l’Office national marocain de tourisme (ONMT) et Transavia.

Ainsi la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher propose un vol tous les jeudis entre sa base à Paris-Orly et l’aéroport de Dakhla, avec une capacité de 180 sièges. D’autres liaisons devaient voir le jour.

Les fans de surf vont être ravis

Depuis 2003, la ville accueille les véliplanchistes et kitesurfeurs du monde entier grâce aux différents articles parus dans les plus grands magazines vantant les spots exceptionnels de la région.

Chaque année, les plus grands windsurfers vont s’y entraîner. L’eau reste tout au long de l’année à une température très douce : 25 °C.

Les surfeurs viennent y passer les trois mois d’hiver. Le spot de Foum Labouir est très réputé pour sa ligne droite parfaite et particulièrement longue.

Il existe actuellement cinq écoles de sports nautiques qui accueillent chaque année un total de 3 000 touristes sportifs. L’autre sport de Dakhla est la pêche en surf casting, c’est-à-dire du bord. Il n’est pas rare d’y pêcher des maigres nommées également courbines qui peuvent atteindre les 100kg. Les passionnés privilégient la pêche de nuit.

Dakhla est déjà reliée à la Grande Canarie. Il est clair que la région va prendre un essor longtemps attendu.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE