Le Département d’État américain recommande aux citoyens américains de «reconsidérer» de voyager à Cuba, en raison des problèmes de santé  éprouvés par 24 employés de l’ambassade américaine à La Havane. Il s’agit toutefois d’une recommandation malvenue, selon le Center for Responsible Travel (CREST) – une organisation à but non lucratif basée à Washington DC et affiliée à l’Université de Stanford.

La Havane vue du 26e étage de l’hôtel Habana Libre

Les diplomates américains ont évoqué, rappelons-le, les effets de mystérieuses attaques acoustiques. Toutefois, une enquête du CREST démontre qu’aucun voyageur – aucun! – n’a souffert de symptômes de santé similaires à ceux rapportés par les employés de l’ambassade. L’enquête a été menée auprès de 42 voyagistes qui ont fait voyager plus de 17 000 personnes à Cuba en 2017.

Mentionnons que, lors du récent FITUR 2018 (le grand salon international du tourisme de Madrid), Cuba a obtenu un prix d’excellence comme pays le plus sûr pour le tourisme. La reconnaissance a été reçue par le ministre cubain du secteur, Manuel Marrero Cruz.

Manuel Marrero Cruz

Malgré tout, la perception du public américain envers Cuba est tout autre. De fait, 85 % des voyagistes américains qui vendent Cuba ont enregistré une baisse des réservations et/ou une augmentation des annulations au second semestre 2017.

Les avis aux voyageurs du département d’État américain figurent parmi les premières causes de cette diminution.

Cela n’a toutefois pas empêché Cuba de connaître une excellente année 2017 – et même « la plus florissante qui soit » à ce jour, selon les représentants touristiques de la destination.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE