Comparaison des pratiques des affaires (5): Chine et Indonésie

Rue de Hong Kong la nuit ©Margaux Ducruet

Cet article a pour but d’éclairer de futurs expatriés au sujet des coutumes locales afin de les aider à comprendre les pratiques et habitudes dans les affaires puis de pouvoir s’implanter durablement dans les pays concernés.

L’ÉTIQUETTE DES AFFAIRES ASIATIQUES

En général, les pays asiatiques ont des caractéristiques similaires en raison de leurs cultures et croyances communes. Ils ont tendance à être plus collectivistes que les pays européens. Par conséquent, ils préfèrent les présentations de groupe dans les réunions et les négociations.

En Chine, les décisions ne seront prises que si tout le monde dans le groupe y contribue. Pendant ce temps, en Indonésie, les décisions ne seront prises que si tout le monde est d’accord ou dans des cas particuliers, ils feront de longues délibérations. Ceci, parfois, conduit à un long processus de prise de décision et crée de nombreux problèmes bureaucratiques. La hiérarchie est une autre caractéristique culturelle importante en Asie. La prise de décision, même au sein des grandes entreprises, est un processus ascendant et consensuel mené suivant des étapes.

Cependant, différents pays ont des étiquettes différentes par rapport aux autres. C’est pourquoi cet article se concentrera sur celles en Chine et en Indonésie, sur ce qui peut être fait et ce qui est à éviter dans ces pays, pour montrer à quel point la culture et les religions peuvent influencer les étiquettes commerciales et l’ordre public.

L’ORDRE PUBLIC EN CHINE ET EN INDONÉSIE

La façon de s’habiller en Chine et en Indonésie se ressemble. La tenue d’affaires formelle est la tenue la plus commune et la plus appropriée pour les hommes pendant les réunions de bureau. Tandis qu’une tenue professionnelle décontractée est également acceptable si la réunion a lieu dans un restaurant ou un café. Il est important à noter, en Chine, vous ne devriez pas enlever votre veste lors de la réunion.

Néanmoins, les femmes ont un autre décret dans ce cas, en Chine, vous ne pouvez pas utiliser des talons hauts et des chemisiers à manches longues. Pendant ce temps en Indonésie, il ne vous est pas suggéré d’utiliser une jupe courte et coupe-bas. De plus, l’indonésien sera très honoré si vous utilisez un costume traditionnel batik-indonésien à manches longues pour votre rencontre avec les locaux.

La Chine et l’Indonésie sont des pays collectivistes, la communication indirecte et la politesse pourraient être une valeur essentielle pour le peuple. Ils font un peu « chitchat » avant de plonger dans l’objet principal de la discussion comme forme de politesse.

Souvent, ils parlent de sujets personnels tels que leurs passe-temps, l’éducation, etc. De plus, il est important d’éviter de dire «NON» directement, ils utilisent généralement une phrase pour la remplacer, par exemple «peut-être». « , Et » je ne suis pas sûr « .

En termes de cadeau, la Chine et l’Indonésie sont contradictoires. L’étiquette des affaires en Chine interdit toute forme de cadeau. Le geste pourrait être interprété comme une corruption, ce qui est illégal en Chine.

D’un autre côté, l’indonésien aime donner des cadeaux après une réunion d’affaires, en particulier. Dans certaines régions, il est obligatoire. En d’autres termes, l’indonésien attend également un cadeau de la part d’un collègue étranger, mais le don le plus courant est l’artisanat local ou la nourriture traditionnelle.

ÉTIQUETTE DE LA CHINE ET DE L’INDONÉSIE

La Chine utilise la structure d’organisation hiérarchique, c’est pourquoi souvent le premier qui entre dans la salle de réunion est le membre le plus important du groupe, le même individu dirigera la réunion. En revanche, l’indonésien est plus flexible avec la structure organisationnelle de la hiérarchie, peu importe qui entre dans la salle d’abord, et le chef pourrait être au milieu ou à l’arrière de l’entourage.

De plus, les deux pays ont la même façon d’accueillir les gens, la poignée de main pourrait être la manière la plus répandue, mais en Indonésie, vous ne pouvez pas faire une poignée de main avec les femmes qui utilisent un voile pour des raisons religieuses. Contrairement aux pays occidentaux, en Chine et en Indonésie, nous n’embrassons jamais les gens pour les saluer, bien que vous ayez rencontré ces personnes plusieurs fois. Pour appeler les gens, dans les deux pays vous devez utiliser le titre avant leur nom, par exemple Bapak Adam-Bapak en Indonésie signifie Mister-et en Chine vous pouvez appeler les gens par leur position dans l’entreprise, par exemple le directeur Wang, Manager Lie, et bien d’autres appellations.

En Chine, ils sont susceptibles de vous servir 20 à 30 plats au cours d’un repas, vous pourriez être tenté d’essayer tous les plats servis, mieux vaut ne pas manger trop à la fois. Boire bruyamment et roter sont fréquents en Chine alors essayez de ne pas être dégoûté si votre homologue fait ces choses en face de vous. Une autre chose importante à retenir, ne jamais rejeter une invitation à boire de votre partenaire d’affaires. C’est la voie du chinois pour construire la confiance entre les partenaires commerciaux et c’est un moment décisif pour vos progrès de négociation.

Pendant ce temps en Indonésie, vous êtes probablement servi par la nourriture halal, pas de porc et pas d’alcool. De plus, occasionnellement, vous devrez manger à mains nues et c’est normal en Indonésie, mais la plupart du temps, vous mangerez avec une cuillère et une fourchette. Le pourboire est généralement considéré comme une insulte en Chine mais les indonésiens seront heureux de recevoir une petite quantité de pourboire mais ce n’est pas nécessaire.

Prenez en considération que la plupart des entreprises en Chine sont fermées entre 12:00 et 14:00. Le rendez-vous est obligatoire pour toutes les réunions d’affaires et il est également important d’arriver tôt.

En comparaison, les heures de réunion en Indonésie sont plus flexibles. Toute la semaine, du lundi au vendredi, de 10h00 à 16h00, tous disponibles pour faire des rendez-vous, sauf le vendredi après-midi, 11h00 est le temps de prière et toutes les activités sont suspendues. Le samedi pourrait être une journée optionnelle pour une réunion et il est normal qu’en Indonésie en travaille le samedi.

Par Teddy Cahyadi, Jeffrey Aron Natan, Cristina Rivas, Nhu Nguyen (International Students at South Champagne Business School, Troyes – Bachelor in Business Administration Program)

Pour (re) lire les précédents articles :

Comparaison des pratiques des affaires (1): Inde et Israël

Comparaison des pratiques des affaires (2): Brésil et Japon

Comparaison des pratiques des affaires (3): Nigeria et Arabie Saoudite

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE