Comment Uber et Airbnb servent à blanchir de l’argent sale

Plusieurs annonces visant à recruter des hôtes et des chauffeurs en tant que complices circulent sur le dark web.

Plusieurs malfaiteurs ont blanchi de l’argent à l’aide d’une combine basée sur les plateformes Uber et Airbnb, selon le site d’informations CNBC. Les techniques de blanchiment employées par les malfaiteurs sont assez simples.

Sur Airbnb, ils se contentent d’effectuer une fausse réservation. Plutôt que de préparer l’hébergement pour accueillir de véritables touristes, l’hôte se contente d’encaisser le paiement et d’en reverser une part aux malfaiteurs.

La combine mise en place sur Uber est assez similaire. Les malfaiteurs se chargent de réserver des courses à l’aide d’une carte de crédit volée mais ne se présentent jamais à l’adresse de la prise en charge. Le conducteur touche une commission et reverse une partie du paiement au criminel.

Les annonces pour recruter des complices, hôte ou chauffeur, sont nombreuses sur le «dark web» et la rémunération proposée pour ce type d’activités illicites est supérieure au salaire obtenu en toute légalité par un chauffeur Uber.

[Source : Tom.travel]

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE