Clôture des Assises Nationales de la mobilité

Trainline veut aider à inventer la mobilité de demain : plus propre, plus intermodale, plus connectée

Les Assises Nationales de la mobilité, qui ont réuni tous les acteurs du transport, viennent de se clôturer. Trainline, qui a participé activement à différents ateliers, souhaite partager ses solutions pour permettre au ferroviaire de gagner en fréquentation et de mieux s’articuler avec les autres modes de transport.

Trainline, le leader indépendant en Europe de la vente de billets de train en ligne et sur application mobile, a été un acteur engagé aux Assises Nationales de la mobilité, qui viennent de se terminer ce mercredi 13 décembre. Au travers de sa participation à trois ateliers (mobilité plus connectée, mobilité plus intermodale, innovation), Trainline a souhaité apporter des éléments de réponse à une partie des enjeux dressés par les Assises de la mobilité, qui ont été guidées par la volonté affirmée de la Ministre des Transports, Madame Elisabeth Borne, d’inventer la mobilité de demain.

Remplir davantage les trains pour une mobilité plus propre

La France possède un réseau ferroviaire dense et une offre ferroviaire de qualité, mais malheureusement le taux de remplissage des trains demeure insuffisant. La part modale du ferroviaire décroît malgré un investissement public conséquent : un bilan sur le transport ferroviaire de voyageurs en France récemment publié par l’ARAFER montre que le nombre de passagers a chuté de 10% depuis 2011 alors qu’il est en augmentation dans les autres pays. Le taux moyen d’occupation des trains est seulement de 43%.

Or, les innovations des plateformes technologiques comme Trainline peuvent aider à renforcer l’attractivité du mode ferroviaire, et donc sa part modale. Qui plus est, face à l’urgence sanitaire que représente la lutte contre la pollution (ainsi que vient de le rappeler une nouvelle étude de l’OMS), il convient de soutenir tous les acteurs qui permettent de favoriser la mobilité ferroviaire, plus respectueuse de l’environnement.

Changement de paradigme dans la politique des transports : une approche fondée sur les usages

Trainline, expert des usages individuels ferroviaires, se félicite de la tenue, pour la première fois en France, d’une consultation abordant la question des transports sous le prisme de la demande.

Trainline souhaite qu’un soutien soit apporté aux acteurs qui participent à la lutte contre le « ferrosolisme ».

Trainline est persuadée que ce soutien passe par la mise en place d’un écosystème plus adapté, juste et vertueux pour les plateformes de distribution en ligne :

  • Une parité de traitement entre toutes les plateformes de distribution en ligne afin d’assurer une concurrence saine et loyale

  • Une commission viable et équitable qui couvre leurs coûts et leur permet d’investir dans l’innovation afin d’améliorer la mobilité ferroviaire du quotidien

  • Une politique d’open data ambitieuse pour permettre l’innovation, une meilleure information des voyageurs et l’intermodalité.

Afin de permettre un meilleur remplissage des trains et une meilleure articulation du ferroviaire avec les autres modes de transport, Trainline est ainsi convaincue que la distribution en ligne de billets de train pourrait être davantage facilitée grâce à une série de mesures qui pourraient s’inscrire dans la future loi d’orientation des mobilités.

Un guichet unique et pour tous

Trainline propose d’ores et déjà un guichet ferroviaire numérique complet, enrichi de services, qui permet aux voyageurs d’économiser du temps et de l’argent, et de limiter les éventuels tracas qui peuvent survenir lors de leurs voyages en train. L’entreprise a pour objectif de simplifier les voyages en train, vecteurs d’une mobilité plus durable, de ses clients partout en France et en Europe.

Plus d’informations sur www.trainline.fr

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY