BT Tours, entre Japon et Pérou

©Hervé Ducruet

Qu’y a-t-il de commun entre le Japon et le Pérou ? A part quelques initiés, personne ne songerait à suggérer… la cuisine. C’est pourtant bien le cas, et cela mérite une petite explication.

Au XIXème siècle, des milliers de Japonais ont débarqué au Brésil et au Pérou pour participer — comme d’ailleurs en Californie — à la construction des chemins de fer locaux. Mais au Pérou, ils ont été séduits par les produits locaux, et notamment des épices jusque là inconnues à leur palais, qu’ils ont eu l’idée d’associer à des plats traditionnels japonais, et inversement.

De la cuisine « fusion », en somme, bien avant que l’expression n’apparaisse dans les rubriques gastronomiques des magazines. Elle porte un nom : c’est la cuisine « Nikkei » qui, comme chacun sait, signifie à peu près « étranger » en japonais. Le meilleur restaurant d’Amérique latine est d’ailleurs un restaurant « nikkei ».

Il en existe au moins un à Bruxelles, le Sanzaru, dont l’existence n’a pas échappé à BT Tours, d’autant que cette villa de l’avenue de Tervuren jouit d’une réputation enviable. Le prétexte était alors trouvé pour inviter une quarantaine d’agents de voyage à découvrir l’offre du tour-opérateur sur le Japon ET le Pérou, deux destinations qui, sans cet étonnant volet gastronomique, n’avaient pas vraiment vocation à se retrouver dans la même démarche promotionnelle.

Le Pérou, berceau du chocolat

Troisième plus grand pays d’Amérique latine, sur la façade pacifique, sa côte est adossée à la Cordillère des Andes, qui elle-même la protège de la forêt amazonienne. On y trouve donc tous les climats, et les différentes villes et points d’intérêt s’échelonnent à diverses altitudes, jusqu’au célèbre sanctuaire inca du Macchu Picchu, alors que Lima, la capitale, s’est construite en bord de mer.

Le Pérou est aussi le berceau de la fève de cacao, et on ne sera pas étonné d’y voir se succéder régulièrement tous les chocolatiers belges !

BT Tours propose deux circuits sur cette destination : L’essentiel du Pérou, passant par Nazca, Puno, le lac Titicaca, Cuzco et le Macchu Picchu, et Trésors du Pérou, un circuit classique qui demande plus de temps mais fait escale dans des hôtels 4 ou 5 étoiles.

Il est toujours possible de prévoir des extensions dans le Nord du pays, à la découverte de vestiges archéologiques ou pour une halte balnéaire, voire même vers les îles Galapagos. Et pourquoi pas un combiné Pérou-Bolivie, en 18 jours, ou un circuit privatif, élaboré avec les meilleurs réceptifs sur place ?

A noter que la destination fait l’objet d’une formation certifiée, organisée en 7 modules. Et qu’Air Europa assure de Bruxelles un vol quotidien à destination de Lima, via Madrid, avec un Boeing 787 Dreamliner.

Le Japon avec audiophone

Pour le Japon aussi, BT Tours a prévu dans son « espace Pro » une formation de quelque 45 minutes. Le tour-opérateur y propose ses Trésors du Soleil levant, un mélange de Japon traditionnel et des principales grandes villes, au départ d’Osaka.

Comme pour beaucoup de ses circuits, BT Tours y met à la disposition des participants des audiophones individuels, qui permettent de visiter confortablement les sites en toute liberté. Enfin, il propose, en exclusivité, une Immersion en terres japonaises, de Tokyo à Kyoto en passant par la côte ouest.

Ici, c’est la compagnie japonaise ANA qui assure le transport, avec un vol nonstop de 11h25 depuis Bruxelles à destination de Narita, à bord d’un appareil configuré pour offrir un maximum d’espace aux passagers, notamment sa classe Premium Economy de 21 sièges. Des passagers auxquels il est offert d’emporter deux bagages et le double de poids sans supplément.

Belle initiative de BT Tours donc que cette double présentation. Et si vous connaissez un resto italo-turc, par exemple, vous connaîtrez déjà le programme de la prochaine édition !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE