Boeing en pleines turbulences…

©Ainonline.com

Les nuages noirs s’amoncellent dangereusement autour de l’avionneur américain mis en cause via son Boeing 737-Max-8. Ce sont plus de 10 pays, dont la Chine, l’Australie, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Italie, les Pays Bas, l’Autriche la France et l’Allemagne… qui leur interdisent le survol de leur espace aérien. Côté compagnies, Norwegian suspend « jusqu’à nouvel ordre », chez TUI, aussi…

Le crash d’un Boeing 737-Max-8 d’Ethiopian Airlines (157 morts) était le second pour ce type d’appareil après celui de Lion Air en octobre dernier (189 morts au large de l’Indonésie). Dans les deux cas, le crash s’est produit quelques minutes seulement après le décollage de l’avion. L’une des boîtes noires de Lion Air avait signalé des problèmes d’indicateur de vitesse.

Boeing a indiqué hier qu’il travaille actuellement à l’amélioration des softwares et que la mise à jour de ceux-ci devrait être réalisée dans les prochaines semaines et concerner toute la flotte de B-737-Max. Le constructeur américain a enregistré à ce jour 5.011 commandes à travers le monde pour cet avion.

Norwegian suspend « jusqu’à nouvel ordre »

Actuellement, quelque 380 B-737-Max volent dans le monde. La plupart des appareils en service appartiennent à Southwest, Air Canada, Americain Airlines et plusieurs compagnies aériennes chinoises. Avec 76 modèles livrés, la Chine représente un cinquième des livraisons mondiales de ce modèle.

Les autorités chinoises ont demandé hier aux compagnies aériennes du pays de suspendre les vols de leurs nouveaux biréacteurs tant que les mesures annoncées par Boeing n’auront pas été confirmées.

L’Indonésie, dont la compagnie Lion Air a perdu un Boeing 737 MAX 8 en octobre 2018, la Corée du Sud, Oman, la Malaisie, la Mongolie, le Mexique, le Brésil et l’Argentine, ont également décidé de clouer au sol les avions de leurs compagnies nationales.

En Europe, Air Italy, Turkish Airlines, Icelandair, Norwegian ou encore TUI Fly disposent également de B-737-Max. Norwegian, qui en exploite 18, a annoncé mardi la suspension « jusqu’à nouvel ordre » de ses vols avec cet appareil.

TUI s’aligne sur la position de la Civil Aviation Authority britannique

Et comme un malheur ne vient jamais seul, après l’Éthiopie, la Chine, la Corée du Sud et l’Indonésie lundi, ce mardi, c’est Singapour, l’Australie, le Royaume-Uni, l’Irlande, la France et l’Allemagne qui ont interdit le survol de leur espace aérien par des B-737-Max.

De son côté, TUI s’est prononcé ce mardi via Piet Demeyere – Head of External Communications TUI  Belgium : « Cet après-midi, la Civil Aviation Authority (CAA) du Royaume-Uni a ordonné aux compagnies aériennes britanniques de maintenir tous les Boeing 737 MAX 8 au sol. TUI suit cette directive. TUI suspendra également à titre provisoire tous les vols qui devaient être effectués avec un Boeing 737 MAX 8. Ceci sera d’application pour toutes les compagnies aériennes du groupe TUI. Entre-temps, cette question sera discutée avec les autorités respectives et le fabricant. TUI informera les clients qui devaient voyager à partir de demain à bord de ce type d’avion et leur proposera un autre vol

Hier, le cours de l’action de Boeing a chuté de 13,5% à la Bourse de New York. Selon l’agence Bloomberg, il s’agirait de la plus forte baisse du Dow Jones depuis les attentats du 11 septembre 2001. (DS)

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE