Il ne faut pas s’affoler mais le volcan sur le mont Agung fait à nouveau parler de lui. Après la crise politique aux Maldives, ce serait un nouveau coup dur pour les professionnels à Bali.

Une nouvelle éruption a eu lieu le 13 Février dernier

Alors que l’Indonésie avait abaissé le statut d’alerte pour la région autour du mont Agung à Bali, le volcan a de nouveau grondé.

Les médias sociaux montraient l’étendue de l’éruption récente, avec une colonne de cendres de 1,5 kilomètre sortant du cratère.

Les cendres tombées étaient légères et non perturbatrices pour les activités quotidiennes rapporte le journal indonésien « Jakarta Post ».

Pas d’annulation de vol à signaler

Un détecteur a maintenant été installé sur le mont Agung afin que les scientifiques puissent recevoir une indication précoce dans le cas d’une éruption imminente. Par ailleurs, pour le moment, aucune compagnie aérienne n’a annoncé d’annulation ou de redirection pour les vols à destination et en provenance de Bali.

Une situation sous contrôle

Les autorités indonésiennes observent la situation car le mont Agung continue de cracher des cendres. Le mélange de fines particules de cendres et de roches peut entraîner des problèmes sérieux sur les moteurs d’avion.

Les autorités avaient abaissé le niveau d’alerte

La décision d’abaisser le statut du mont Agung avait été prise il y a quelques jours. Plusieurs indicateurs scientifiques avaient montré une diminution drastique de l’activité du volcan au cours du mois de Janvier.

Cette décision avait permis à 140.000 personnes qui vivaient sur les pentes du volcan de rentrer chez eux. Ils avaient dû quitter leur maison et leur travail en Novembre de l’année dernière.

Il faut rassurer les touristes chinois

L’île de Bali s’apprête à accueillir les touristes chinois pour les festivités du Nouvel An lunaire. Le consulat général de Chine à Denpasar avait exhorté les touristes chinois voyageant à Bali à faire preuve de prudence lors de la planification de leur voyage.

Cependant, le gouverneur de Bali, Manggku Pastika, a rapidement contré ces affirmations et a insisté pour que le consulat de Chine rassure les visiteurs.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE