Avec GfK, l’ABTO passe aux choses sérieuses

L’ABTO a donc rompu les ponts avec le bureau WES, qui assurait jusqu’ici la compilation des statistiques de ses membres. Il était temps : on ne peut pas dire que le WES ait jamais brillé par son professionnalisme, publiant des données souvent fragmentées, incomplètes, voire pas toujours pertinentes. Ces derniers temps, il avait même plutôt multiplié les âneries (cf. PagTour du 30 octobre 2016) au point de mettre en doute sa crédibilité.

Après une étude approfondie des fournisseurs potentiels, c’est à la société GfK qu’un groupe de travail de l’ABTO, dirigé par Pierre Fivet, directeur de Vacansoleil Belgique & France et administrateur de l’ABTO, a confié le soin de réaliser un nouvel outil en ligne, performant, interactif et flexible, qui donne enfin une vision claire de l’ensemble du marché belge du voyage.

Une cartographie précise

Après plusieurs décennies d’activité pour différents clients dans le domaine du voyage en Belgique avec une attention particulière au domaine du transport, GfK a entrepris de cartographier avec précision le voyageur belge, ses préférences, ses réservations, son profil et ses intentions de voyage, et de présenter ces données dans un outil en ligne innovant et entièrement automatisé.

Les membres de l’ABTO vont ainsi pouvoir réaliser de meilleurs choix stratégiques, plus rapidement et avec plus de précision, et étayer des données détaillées afin de répondre plus efficacement aux nouvelles tendances et aux changements de comportement des voyageurs.

650 « sondés » chaque mois

Quelle est ici la méthode ? GfK sonde chaque mois 650 répondants de plus de 18 ans, représentant environ 2.000 à 2.500 voyageurs, qui ont réservé un hébergement et/ou le transport pour un voyage d’au moins une nuitée pour les douze prochains mois.

Ils participent à une enquête d’environ 15 minutes dans laquelle ils décrivent de manière précise le voyage qu’ils ont réservé.

Ces données sont ensuite collectées et visualisées à l’aide d’un outil en ligne qui permet de filtrer selon certains groupes cibles ou certains paramètres.

43 paramètres

Le premier résultat de cette nouvelle collaboration vient de voir le jour avec l’ABTO Travel Trends Report, qui illustre le comportement de voyage des Belges par l’analyse de 43 paramètres, incluant des données sociographiques et des données sur la réservation, le transport, l’hébergement, le mode de réservation, la destination, les périodes de départ et de réservation, les activités prévues, la composition du groupe et le comportement général en matière de voyage.

Le comportement de près de 30.000 voyageurs belges par an fait ainsi l’objet d’une enquête approfondie.

Un questionnaire mensuel permet la visualisation des tendances et évolutions de l’année. Et, dès février 2019, les chiffres pourront être comparés à ceux des années précédentes.

L’ABTO Travel Trends Report étudie non seulement les voyages organisés, mais aussi les voyages auto-constitués. L’outil de reporting en ligne, interactif et actualisé en permanence, permet à l’utilisateur de configurer ses propres filtres et de faire des milliers de combinaisons avec différents paramètres.

Les rapports sont immédiatement disponibles. Cet outil s’avérera indispensable pour toutes les parties prenantes du secteur : les responsables marketing, les gestionnaires de produits et de contrats, les développeurs de produits, les cadres supérieurs, les planificateurs et les directeurs des ventes.

L’ABTO publiera chaque mois les données-clés sur www.abto.be dans un « tableau de bord des chiffres-clés », complété par un sujet spécifique expliquant un aspect précis du comportement de voyage. La presse et le public seront informés par le biais des médias sociaux et de communiqués de presse. Enfin, l’ABTO a l’intention de compléter ce rapport par deux sujets supplémentaires :

  • Le « parcours client » du voyageur belge: quel est son comportement de recherche en ligne et hors ligne avant de réserver son voyage ?
  • Les « intentions de voyage » du Belge: qu’est-ce qu’il a l’intention de réserver et quand, et qu’est-ce qui le motive ou l’empêche de réserver ?

L’ABTO veut de lancer ces deux projets dans le courant de 2018-2019.

Premiers enseignements

Après six premiers mois d’enquête, où 5.951 personnes ont été interrogées, représentant plus de 21.000 voyageurs, le marché belge du voyage est estimé précisément à 10.613.839 voyageurs par an.

Pas moins de 46% des Belges optent pour un séjour à l’hôtel, favorisant les 4 étoiles ou équivalents. La voiture (41%) reste le moyen de transport le plus populaire, devant l’avion (38 %), l’autocar (12 %) et le train (5 %).

Pour ce qui est des destinations, la France est seule en tête avec plus d’un voyage sur 5 (21,39%). La Belgique occupe la deuxième place, car plus de 15% des Belges préfèrent passer leurs vacances dans leur propre pays. L’Espagne reste fidèle à sa troisième position avec près de 11 %. Les Belges préfèrent donc clairement rester en Europe.

Enfin, le mois de juillet est la période de départ privilégiée des Belges avec un départ sur cinq (20%). Vient ensuite le mois d’avril (13 %), les mois d’août et de mai se partageant la troisième place, comptant chacun 11% des départs. Et janvier reste le mois de réservation préféré des vacanciers belges avec 22% des séjours réservés.

Des données dont on se doutait un peu, mais qui sont cette fois confirmées par une étude sérieuse — ce qui, encore une fois, était loin d’être le cas auparavant.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE