Airbus Group va supprimer près de 1.000 postes

Airbus Group a annoncé la suppression de 1.164 postes dans le groupe mais prévoit, dans le même temps, d’en créer environ 230 nouveaux. Le groupe a expliqué vouloir privilégier les départs volontaires, les départs à la retraite et en pré-retraite et la mobilité interne, privilégiant le « dialogue social ».

Mais le syndicat FO anticipe des licenciements secs si le nombre de volontaires au départ n’est pas au rendez-vous en 2018. Selon les organisations syndicales, le plan « Gemini » prévoit la fermeture du site de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, ce qui entraînera la suppression nette de 308 emplois.

Gemini, annoncé le 30 septembre dernier, devrait donner au groupe le seul nom d’Airbus dès janvier prochain. Une structure qui sera opérationnelle en juillet et août 2017.

La fusion des sites permettra également de finaliser le déménagement à Toulouse du siège (désormais unique) de la société qui était précédemment bicéphale entre Paris et Munich.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE