Acheter un voyage d’affaires: Tout n’est pas qu’une question de prix

Les voyages d’affaires ont à nouveau le vent en poupe. Depuis 2013 le nombre de voyages d’affaires est revenu au niveau de celui de 2008 (le début de la crise financière). Septante cinq pour cent des voyageurs d’affaires confirment voyager plus qu’il y a quatre ans. Cependant, la moitié dispose d’un budget plus restreint.

La plupart des entreprises qui font des voyages d’affaires sont de taille moyenne (jusqu’ à 100 salariés). Surtout les entreprises avec moins de 50 salariés (23% des personnes interrogées) ou plus de 1000 salariés (33%) font des voyages d’affaires. Deux tiers des voyageurs sont des hommes.

Ceci est le résultat d’une enquête menée par la Belgian Travel Organisation (BTO) – en collaboration avec KH Leuven – auprès de 531 voyageurs d’affaires. L’enquête a été menée partiellement online (19% des cas) ainsi qu’en face à face à l’aéroport (81%). Quarante pourcent des personnes interrogées proviennent du secteur industriel, vingt pourcent du secteur public.

Les entreprises s’intéressent de plus en plus aux services offerts par les agences de voyages d’affaires et les entreprises du travel management.

On a longtemps pensé que la réservation d’un voyage d’affaires était comparable à l’achat de biens ordinaires et quotidiens. Cette conviction est en train de changer rapidement. Ceci, non seulement à cause de la menace du terrorisme, mais on a également compris qu’un investissement dans les voyages d’affaires est un investissement stratégique. Les agences de voyages d’affaires ont aujourd’hui également un rôle de consultant, ils prennent soin du bon déroulement du voyage, afin que le voyageur puisse entièrement se concentrer sur le vrai but de son voyage. Ce but peut être la recherche de nouveaux partenaires d’affaires et la possibilité d’avoir un entretien en direct, mais peut également concerner des réunions à la maison mère de l’entreprise ou des déplacements de personnel des services publics, des institutions ou des ONGs.

Les voyages d’affaires ont toujours une dimension stratégique.

Septante pour cent des personnes interrogées sont d’avis que les voyages d’affaires ont une grande voir une très grande valeur ajoutée.

Aujourd’hui les entreprises veulent faire des économies. Afin de pourvoir les réaliser, ils visent souvent en premier lieu le budget voyages. Mais il s’avère régulièrement qu’une réservation directe auprès d’une compagnie aérienne, d’un hôtel, d’un bureau de location de voitures, etc. ne mène pas nécessairement à la solution optimale question prix.

Il arrive souvent que l’agence de voyages remarque que le déplacement peut se faire en une seule journée au lieu des deux journées prévues par l’entreprise par exemple, la plupart du temps, le consommateur ignore cette possibilité qu’internet ne permet pas non plus de découvrir.

La raison principale d’une réservation via une agence de voyages est que le bilan final est plus positif. La rentabilité et les dépenses de déplacements sont corrélées. Il est important de comprendre que les dépenses de voyages ne sont pas des dépenses ordinaires, mais qu’il s’agit d’investissements qui mènent à de nouveaux contrats et d’initiatives qui génèrent du revenu et qui renforcent l’entreprise.

Plus de quatre- vingt six pour cent des personnes interrogées se sentent bien prise en charge par l’agence de voyages. La principale raison est que leur propre entreprise n’a plus à gérer les éventuels risques de déplacements. Ce qui est également frappant, c’est que soixante pour cent des voyageurs professionnels désirent une répartition flexible du temps de travail et de loisirs pendant leur voyage.

La Belgian Travel Organisation (BTO) est l’union professionnelle des grandes agences de voyages et des entreprises du travel management.

Contact : Bernard Tuyttens , secr BTO, secretary@bto.be

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE