Air France : la grève de trop !

Deux  syndicats des personnels navigants commerciaux (PNC) d’Air France maintiennent leur préavis de grève à compter du mercredi 27 juillet jusqu’au mardi 2 aout. Pour le PDG de la compagnie, c’est une « aberration ».

Dans un entretien au journal Le Parisien publié dimanche, Frédéric Gagey appelle les deux syndicats des PNC (qui représentent à eux deux 46 % des salariés) à « revenir au dialogue et prendre en compte sérieusement les enjeux pour l’entreprise ». D’autant plus que celle-ci intervient en plein chassé-croisé des vacanciers de juillet-août.

Pour le PDG d’Air France,  « On ne se met pas en grève dans une telle période, au risque de compromettre le redressement d’Air France ». Mais le plus grave, c’est que cette énième grève risque de peser lourd dans la balance alors que 2015 a été la première année depuis six ans où Air France a affiché un résultat positif … « Ce serait vraiment dommage que l’entreprise perde à nouveau de l’argent », déplore Frédéric Gagey.

Selon lui, la direction a proposé « des améliorations » à l’accord d’entreprise  et il voit dans cette grève « une véritable aberration, d’autant qu’il n’y a actuellement aucun couperet, aucune pression sur les partenaires sociaux ». Sur les perturbations annoncées, ce seront surtout  les « courts et moyens-courriers (qui) risquent d’être les plus impactés » alors que les long-courriers seront « les plus préservés », explique le PDG d’Air France. Selon un porte parole de la compagnie, un premières estimation des vols sera dévoilée ce lundi.

Que penser de cette nouvelle grève des PNC et soutenue d’ailleurs par les pilotes d’Air France ? A l’heure ou le temps est à l’union, politique, sociétale ou économique, une caste de privilégiés est prête à sacrifier une compagnie aérienne sur l’autel de leurs seuls avantages… Réalisent-ils que lorsqu’il n’y aura plus de compagnie, leurs avantages et autres acquis disparaitront avec elle… et eux aussi !

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE