La bière, c’est de l’alcool?

Grosse surprise hier en revenant de l’aéroport de Paris CGD. Comme le TGV français est très loin d’offrir les mêmes services que Thalys, malgré notre billet en 1er classe offert par SNCB Europe, nous n’avons droit à aucun service.

Qu’à cela ne tienne, nous nous dirigeons vers la voiture-bar, dont le chef de train nous vante le service. Et là, surprise. Nous voulons commander deux  bières : pas de bière. Un verre de rosé, peut-être ? Pas de vin. En fait, pas d’alcool. Sommes-nous tombés dans le mauvais train ?

Non, nous explique benoîtement l’aimable barman : interdiction de vendre des boissons alcoolisées jusqu’à la fin de l’Euro.

Evidemment, nous savons que ce pauvre barman n’y était pour rien, mais nous sommes Belges, et donc nous rouspétons, et nous argumentons :

Mais attendez, il n’y a plus de match  avant vendredi ! Et en plus, nous allons en Belgique, pas en France… Et le supporter échauffé, ne pensez-vous qu’il prendra sa propre bouteille dans son sac ? C’est donc la SNCF qui est la grande perdante… Donc, on fait un Euro, mais on se prive des retombées économiques… Les soirs de match, on peut comprendre : les retombées seront avalées par le supplément dû aux forces de l’ordre. Mais 3 jours avant un match, et en quittant le territoire français… Ah ! pardon ! notre train s’arrête à Lille ! Je n’y avais pas songé… Mais quand même, les Belges n’y joueront que dimanche, soit 5 jours plus tard… On va donc boire quelques bières à Bruxelles, ensuite on prendra le train pour Lille, 38 minutes, et hop ! au match !

Santé !

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE