Les trois Belges toujours bloqués au Maroc. Rien ne bouge !

Nous vous parlions récemment de ces Binchois retenus au Maroc pour une altercation (contestée par ces derniers, alors que la victime souffrirait de la jambe et… n’a toujours pas délivré de certificat médical au procureur local, bloquant ainsi nos compatriotes dont la Justice marocaine a confisqué les passeports)…

Le père et ses deux fils ne peuvent (toujours) pas rentrer en Belgique, et ce, depuis deux semaines. D’après le témoignage de son épouse, le père a maigri d’une dizaine de kilos et a fait un malaise. Et quelles que soient les motivations de la justice locale (très lente, c’est le moins que l’on puisse dire), nos compatriotes n’ont quasi aucune nouvelle !

Sans préjuger de ce qui peut advenir de cette affaire qui est sous enquête, cette situation est étonnante! Autant que nous sachions, la « victime » n’a pas été assassinée, n’est ni handicapée, ni grabataire ni mourante ! Mais semblerait plutôt réclamer de l’argent pour se payer des soins…

Alors que la fachosphère s’est emparée de l’affaire sur les réseaux sociaux et nous livre du racisme social contre les soi-disant « Barakis » binchois ou inversement contre les Marocains (nous ne citerons pas les propos repris dans certains commentaires ici et là), nous nous posons tout de même la question de savoir quelles sont les motivations des autorités qui se permettent de garder en otage des touristes sur base d’accusations essentiellement à charge et sans témoin(s) ! Et combien de temps cela va-t-il durer ?

Notre ministère des affaires étrangères est conscient du problème mais se garde de tout commentaire. Sur place, les trois Belges sont assistés par le consulat et un avocat local.

Affaire à suivre, donc !

  • Voir l’article http://pagtour.info/archives/21156
  • Il y aura bientôt un an, nous vous relations la stressante expérience à Agadir d’une femme et de son amie accusées sans preuves de trafic de faux billets

(lire : http://pagtour.info/archives/6420

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE