©Hervé Ducruet

Dès 06h30, les contrôleurs de la qualité des eaux de baignade sont sur le qui vive et cela, tous les jours de la semaine. Armés de fioles et de gilets fluorescents, ils viennent prélever des échantillons d’eau de mer.

Pour ce faire, c’est une somme importante qui a été investie pour cette petite ville balnéaire. Quelque 80.000 ont été déboursés pour analyser les eaux en temps réel. Ce qui prenait trois jours précédemment ne demande plus que trois heures aux quelques laborantins engagés par la Mairie.

Cette rapidité permet d’éviter de fermer la plage ou d’exposer les touristes à des risques démesurés. Boucanet, Port Camargue et la Pointe de l’Espiguette sont désormais sous contrôle.

Ceci dit, ainsi que nous le laissait savoir un fidèle lecteur du journal: “mieux ne vaut pas creuser trop profondément le sol de la plage, passé 20 centimètres, le sable est noir”.

La qualité de l’eau, c’est bien, celle du sable c’est le choix du Prince.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE