Si une majorité de musulmans sont modernes et ouverts à notre époque ; une minorité radicale voudrait imposer des rites et des coutumes d’un autre âge… même à bord d’avions commerciaux ! Chacun se fera son idée.

Un parti politique en Malaisie voudrait interdire l’alcool

Un parti politique dirigé par des islamistes radicaux (Pan-Malaysian Islamic Party) a demandé qu’on interdise de servir de l’alcool sur la compagnie nationale, Malaysia Airlines. Les responsables de ce parti ont adressé un communiqué : « L’interdiction des boissons alcoolisées dans les avions serait une leçon donnée aux clients leur confirmant que l’avion n’est pas un centre de divertissement ou une boîte de nuit ».

La priorité n’est pas l’alcool mais la ponctualité, le service…

Le ministre des Transports de Malaisie a indiqué : « Les compagnies aériennes telles que MAB (Malaysia Airlines Berhad), qui volent vers différentes destinations à travers le monde et transportent différents types de passagers, doivent répondre aux besoins de leurs clients ».

Le parti islamiste aurait répondu « On ne doit pas craindre de voir les clients déserter Malaysia Airlines si aucun alcool est servi à bord et ne doit pas se soucier de perdre des clients car il y a d’autres aspects lors de l’évaluation des compagnies aériennes telles que la ponctualité, l’efficacité, le service et le confort.»

Malaysia AirlinesLes terribles tragédies de la compagnie aérienne serait dues à …

Ce parti islamiste voudrait suggérer que « les tragédies des vols Malaysia Airlines MH370 et MH17, auraient été liés au manque de bénédiction de Dieu ». Les responsables ajoutent : « la Malaisie doit faire comme l’Arabie Saoudite, le Koweït, l’Egypte et Bahreïn comme des modèles en la matière, y compris le voisin du Brunei »

Saudia Arabian Airlines en rajoute avec un code vestimentaire

La compagnie Saudia est la compagnie aérienne nationale saoudienne, basée à Djeddah. Elle avait déjà fait l’objet d’un procès car la compagnie avait refusé de transporter des clients avec un passeport israélien au départ de New York. Dans un autre domaine, la compagnie saoudienne imposerait un code vestimentaire.

59310c47de714« La compagnie aérienne demanderait de leurs clients de respecter un code vestimentaire de façon à ne pas causer une gêne ou une infraction vis à vis d’autres passagers. Par exemple : Les femmes exposant leurs jambes ou leurs bras ou de porter des vêtements trop serrés. Des hommes portant des shorts jambes. Saudia se réserve le droit d’interdire des passagers d’un vol à tout moment qui ne respecteraient pas le code vestimentaire. » (ce code est valable dans toutes les classes d’un appareil)

Les juifs orthodoxes peuvent être également intolérants

On se souvient d’une histoire qui s’est déroulée en 2015. Renée Rabinowitz est une avocate israélienne à la retraite. Elle voyageait à bord d’un vol de la compagnie israélienne El Al, et elle a dû changer de siège parce qu’un juif ultra-orthodoxe refusait de s’asseoir à côté d’une femme.

.Madame Rabinowitz avait décidé de porter plainte contre la compagnie pour discrimination.

La procédure a duré presque deux ans. Le verdict est tombé et la juge Dana Cohen-Lekah estime « qu’il n’existe absolument aucune circonstance dans laquelle un membre de l’équipage peut demander à un passager de changer de siège parce qu’un autre ne veut pas s’asseoir à côté de lui en raison de son genre ». Pour la magistrate, cette politique de la chaise musicale est inadmissible et contrevient directement aux lois contre les discriminations.

On se doit, bien sûr, de respecter la foi de chacun. C’est incontestable. Mais, vouloir les imposer à d’autres, ayant d’autres croyances (ou pas), peut poser problème. Les clients sont libres de choisir la compagnie aérienne qu’ils souhaitent. A eux de savoir ce qu’elles imposent.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE