Air France: les pilotes disent oui à Boost !

Ce lundi matin a eu lieu le dépouillement de la consultation que la section Air France du SNPL a conduite auprès de ses adhérents.

Pour rappel, son objet était de valider l’accord Trust Together que le Bureau syndical a négocié et rédigé avec la direction d’Air France.

Avec un taux de participation qui s’établit à 82,8 %, nos adhérents ont montré l’importance qu’ils accordaient à ce projet et à l’avenir de l’entreprise.

 

Les pilotes adhérents du SNPL Air France se sont ainsi prononcés à :

  • 78,2% pour le texte ouvert à signature par la direction d’Air France.
  • 16,4% pour permettre la création de la nouvelle compagnie (à ce stade dénommée Boost) mais avec de meilleures garanties concernant la relocalisation de l’activité vers la France, comme le proposait le Bureau.
  • 5,4% contre tout accord.

L’accord ouvert à signature sera donc signé par le SNPL Air France dans les toutes prochaines heures. Cela permettra le lancement effectif du projet Boost, d’entériner des efforts de productivité à hauteur de 40 millions d’Euros annuels ainsi qu’un processus de rattrapage des parts de production perdues par la partie française du groupe Air France – KLM.

Le Président du SNPL Air France déclare : Nous nous réjouissons de la concrétisation de mois de construction et de négociation. Nous obtenons aujourd’hui la reconnaissance de ce travail par les pilotes. Puisse cet accord instaurer une dynamique de confiance, condition nécessaire pour préparer les réformes de notre entreprise et ainsi affronter avec succès la concurrence.”

Le Bureau du SNPL Air France

unnamed

 

 

Notre avis

Avec l’aval des pilotes du SNPL, syndicat majoritaire, Air France va pouvoir lancer sa nouvelle compagnie sur le moyen courrier dès octobre prochain avec des Airbus A320 vers quatre destinations. Sur le long-courrier, la nouvelle compagnie prendra son envol pendant la saison été 2018 avec des Airbus A340, puis des Airbus A350 en 2019. Selon le projet d’accord, la flotte de la nouvelle compagnie « ne dépassera pas 18 avions moyen-courrier et 10 avions long-courrier». 

Les vols de Boost seront opérés par des pilotes d’Air France sans modification de leur contrat de travail. Par contre, les 500 hôtesses et stewards recrutés le seront selon les nouvelles modalités propres à cette nouvelle compagnie, à un coût inférieur à celui d’Air France.

Pour le SNPL, des points de divergence sont encore à régler avec la direction comme la suppression des toilettes réservées aux personnels dans les futurs A350 pour y installer un plus grand nombre de sièges. A quoi ça tient un accord !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE