UNESCO : 21 nouveaux sites inscrits au patrimoine mondial

Réuni à Cracovie (Pologne) depuis le 2 juillet, le Comité du patrimoine mondial a clos ses travaux hier (12 juillet), après avoir approuvé l’inscription de 21 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial, soit trois sites naturels et dix-huit sites culturels. 

Parmi les nouvelles inscriptions, celle de la Vieille ville d’Hébron/Al-Khalil, en Palestine, a suscité une certaine controverse. Le centre d’intérêt de ce site est l’endroit que les musulmans désignent comme la mosquée Al-Ibrahim et que les juifs nomment le tombeau des Patriarches.

Déjà très contrarié par le fait que la Palestine soit reconnue depuis six ans comme membre à part entière de l’UNESCO, Israël est doublement irrité que la Vieille ville d’Hébron soit désignée comme appartenant à la Palestine. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a qualifié la décision de l’UNESCO de «délirante».

Quoi qu’il en soit, les nouvelles inscriptions portent à 1073 le nombre total de sites figurant sur la Liste du patrimoine mondial. Soulignons que, pour la première fois, des sites en Angola et en Érythrée y ont été inscrits.

Les nouveaux sites culturels

UNESCO-2

Les nouveaux sites naturels

 

 

© AMC Auteur : Khushi Shah
© AMC
Auteur : Khushi Shah

Modifications de sites existants

LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL EN PÉRIL

Deux sites ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial en péril, dont Le Centre historique de Vienne, en Autriche. Le Comité du patrimoine mondial le juge menacé par en raison de projets de construction de grande hauteur dans le centre de la capitale autrichienne.

 © Lehnert and landrock Photograph Collection
© Lehnert and landrock Photograph Collection

Le site de la Vieille ville d’Hébron/Al-Khalil, en Palestine, a été inscrit simultanément sur la Liste du patrimoine mondial et sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Parallèlement, trois sites ont été retirés de cette Liste qui compte désormais 54 sites.

La Liste du patrimoine mondial en péril, rappelons-le, est conçue pour informer la communauté internationale de conditions (conflits armés, catastrophes naturelles, urbanisation sauvage, braconnage, pollution…) menaçant des biens du patrimoine mondial et pour encourager la mise en œuvre de mesures correctives.

logo_tourismeplus

Modifications à la Liste
du patrimoine mondial en péril

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE