Une belle percée pour le tourisme wallon

La presse belge a publié les chiffres du tourisme en Wallonie, et ceux-ci s’avèrent très positifs, enregistrant une forte progression pendant les vacances de Pâques.

La Wallonie a la cote

Le taux d’occupation des hébergements et la fréquentation des attractions wallonnes pendant les vacances de Pâques ont enregistré une nette progression par rapport à l’année dernière. C’est en tout cas ce que révèle le ministre wallon du tourisme René Collin, qui se base sur une analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon entre le 1er et le 17 avril.

C’est le Brabant Wallon qui enregistre la plus forte hausse avec +21,7%. Viennent ensuite la province de Namur (+20,1%) et celle du Hainaut (+6,5%). Liège enregistre +5,2% et le Luxembourg +5%. C’est le Hainaut qui détient le meilleur taux d’occupation avec 70%.

Photo connaitrelawallonie.be
Photo connaitrelawallonie.be

Le taux d’occupation des hébergements enregistre ainsi une hausse globale de 8% par rapport à la même période en 2016, et atteint un taux d’occupation de 56%. Ce sont les centres de tourisme social et les hébergements de terroir qui enregistrent les meilleures progressions.

Activités & Météo

Les attractions wallonnes ont aussi enregistré une hausse de fréquentation d’environ 33%. Grâce à une belle météo, les sites « outdoor » affichent une hausse de fréquentation de 40%.

La clientèle touristique est essentiellement composée de Belges (71% pour l’hébergement, 73% pour les attractions), de Néerlandais et de Français.

Un secteur non négligeable

Le ministre rappelle que le secteur pèse 6% du PIB wallon et génère jusqu’à 60.000 emplois non délocalisables. Le tourisme en Wallonie représente 7,5 millions de nuitées par an dans 6.040 hébergements touristiques recensés, et plus de 10 millions de visiteurs annuels dans les 310 attractions touristiques que compte la région.

LIEGE_Palais_des_Princes_Evêques_(5)Palme de l’accessibilité pour Liège

Dans la province de Liège, 150.000 € ont été débloqués afin de fournir des infrastructures adaptées aux PMR (personnes à mobilité réduite, ndlr). Or, on estime à 6,6% le nombre de Wallons handicapés (pour ne comptez qu’eux). Cette initiative a été prise dans le cadre de la première édition des rencontres professionnelles du tourisme organisée par la fédération du tourisme de la province de Liège (FTPL).

A elle seule, Liège compterait pour 30% du tourisme wallon (l’équivalent de 20.000 emplois non délocalisables). Trois villes ont été choisies pour mener l’expérience : Liège, Huy et Stavelot. Le taux d’intervention est cependant fixé à 50% avec un plafond de 1.500 euros par établissement pour installer l’équipement nécessaire.

Une bonne communication sera donc nécessaire pour « rentabiliser » l’investissement, qui permettra non seulement d’accueillir davantage de clients mais aussi d’améliorer son image. La Belgique est en effet très en retard sur l’accessibilité.

La plateforme www.jaccede.com propose ainsi un site internet et une application qui permettent de détailler l’accessibilité des lieux publics afin d’identifier les établissements correspondant aux besoins des personnes handicapées.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE