Tour de France 2017 : le Luxembourg en 2 étapes

La Grande Boucle traversera le Grand-Duché pour la sixième fois de son histoire. Le 3 juillet, la troisième étape parcourra le pays sur 115 km, traversant les routes pittoresques des Ardennes et de la région Guttland jusqu’aux Terres Rouges. Le 4 juillet, le public pourra suivre le départ de la quatrième étape à Mondorf-les-Bains, ville touristique dans la région Moselle et fief des frères Schleck, dont le cadet, Andy, a remporté l’édition 2010 du Tour de France.

Avec 85% du territoire luxembourgeois occupé par des surfaces vertes naturelles, les spectateurs de la traversée pourront se rendre compte de la beauté des paysages offrant des pistes d’entraînement idéales aux cyclotouristes et coureurs de tout niveau – ces mêmes pistes ayant mené quatre Luxembourgeois sur le podium du Tour de France.

Le 3 juillet, le premier contact du peloton du Tour avec le Luxembourg se fera à l’un des points culminants (altitude : 559 m) du pays, à Schmëtt, sur un magnifique haut plateau ardennais. Il rejoindra Wilwerdange. Ce village se trouve sur le tracé de la Vennbahn, une piste cyclable aménagée sur une ancienne voie ferrée traversant l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg.

Les coureurs passeront ensuite par Troisvierges, dont l’église Saint-André est l’une des plus remarquables du pays pour son mobilier baroque.

Le cachet pittoresque montera encore d’un cran lorsque la course traversera Asselborn. Jadis situé sur une grande route postale européenne, ce petit village est fier de ses deux musées faisant découvrir l’ancien moulin à eau respectivement l’histoire des écritoires. Calme et paisible sera le passage à Derenbach réputé pour l’élevage d’espèces animales rares et menacées.

Le peloton parcourra ensuite la petite ville de Wiltz. Sa topographie escarpée est pleine de charme. Depuis 1953 s’y tient un unique festival de théâtre et de musique en plein air, ayant l’ancien château comtal en coulisse. Le passage à Schumannseck est un vibrant appel à la paix.

On y trouve le sentier du souvenir, qui rend hommage aux violents combats durant la bataille des Ardennes (1944/45). En direction de Kaundorf, la vue sur les hauts plateaux légèrement vallonnés est extraordinaire. Ici, les cyclistes arriveront au Parc Naturel de la Haute Sûre, dont le barrage a sculpté un des plus beaux paysages du pays.

La côte est rapide en direction d’Esch-sur-Sûre. Le promontoire qui domine le village est fièrement couronné de ruines castrales remplies d’histoire. La côte d’Eschdorf compte parmi les tronçons les plus exigeants du parcours.

Les coureurs quitteront les Ardennes pour entamer la traversée du Guttland, qui se caractérise par des douces plaines vallonnées, riches en patrimoine religieux roman et baroque. Le hameau de Bour marque la porte d’entrée vers la Vallée des 7 châteaux qui est très appréciée pour son côté romantique. Des vergers et des forêts, aux arbres centenaires à tiges hautes, borderont le tracé du peloton. Cet environnement bucolique trouve son apogée à Kehlen, abritant le Musée de la distillerie.

L’étape passera ensuite par Mamer, le village natal de Nicolas Frantz, double vainqueur en 1927 et 1928 du Tour de France. Le parcours se poursuivra en direction d’Esch-sur-Alzette, deuxième ville du pays, dont le nouveau quartier Belval accueille depuis 2015 une partie de l’Université de Luxembourg.

Le lendemain, 4 juillet, le Tour s’élancera depuis Mondorf-les-Bains, ville natale des frères Andy et Frank Schleck. Après une boucle d’une dizaine de kilomètres du côté de la Moselle, il regagnera la France via le village viticole de Schengen, symbole de la libre circulation en Europe.

http://www.visitluxembourg.com/fr/tour-de-france-2017

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE