Le Pérou sous les eaux

Suite aux graves intempéries qui ont frappé le Pérou, les autorités consulaires belges et françaises ont remis à jour leurs consignes sur le pays.

« Suite à des conditions climatiques exceptionnelles, de fortes précipitations et des glissements de terrain frappent l’ensemble de la côte du Pérou et de l’Equateur. Certaines écoles et universités ont été fermées, l’approvisionnement en eau a été affecté et plusieurs routes et voies de communications sont  interrompues. » peut on lire sur le site de la diplomatie belge.

L’état d’urgence a été proclamé autour de la Carretera Central (route entre Lima et l’intérieur du pays). « Veuillez éviter le centre historique de Lima à cause des risques d’ inondations. Les routes d’accès à Huaraz sont bloquées. En outre, la plupart des lignes téléphoniques et le réseau internet sont également coupés dans la région de Huaraz. Les voyageurs sont priés de bien s’informer localement et  d’éviter les zones touchées par les inondations », précise le site.

On vous conseille de rester informé par iPeru,  l’agence responsable de l’information et de l’assistance  aux touristes : +51 1 574 8000 iperu@promperu.gob.pe

« Pluies, coulées de boue, glissements de terrain, inondations frappent une grande partie du Pérou »

« De fortes pluies, provoquant inondations et glissements de terrains affectent plusieurs régions où l’état d’urgence a été déclaré. La situation continue de se détériorer, la pluie ne cessant de tomber. Les précipitations devraient perdurer jusqu’au mois d’avril selon le SENAMHI (Servicio nacional de meteorologia e hidrologia) », peut-on lire sur le site des Affaires étrangères françaises.

Les inondations touchent aussi certains quartiers de la capitale. A Lima, les eaux de six rivières, en temps normal presque asséchées, sont sorties de leurs lits ; des coupures d’eau ont lieu dans toute la ville ; l’eau a été rétablie dans certains secteurs et il pourrait y avoir de nouvelles coupures. Les voies routières sont affectées par les pluies. De nombreuses routes sont coupées.

Les transferts par voie aérienne restent possibles dans la mesure où les aéroports maintiennent les vols. Nous vous invitons à vous renseigner auprès de ceux-ci ou des compagnies aériennes.

Il est recommandé d’être prudent si vous séjournez ou vous déplacez dans les zones concernées par ces intempéries. Évitez tout déplacement par voie routière dans les régions ou zones affectées par les pluies diluviennes ou les glissements de terrain. Différer les voyages à l’intérieur du Pérou non requis et se renseigner avant sur l’état des routes. Si vous séjournez actuellement dans une zone qui n’est pas affectée par les intempéries et leurs conséquences, évitez les déplacements, sauf cas de force majeure.

Il est particulièrement déconseillé de se déplacer notamment dans les régions suivantes :

  • Région Nord
    Eviter particulièrement les zones de Tumbes, Piura, Lambayeque, La Libertad, Trujillo et Cajamarca.
  • Région centre
    Il est également conseillé de ne pas se rendre dans les régions de Huanuco, Pasco, Junin, où l’usage des transports terrestres est rendu très difficile.
  • Zone sud de Lima est à éviter en raison des coulées d’eaux boueuses constatées sur l’itinéraire des plages, dès le premier péage situé à Pantanos de la Villa.
  • Site touristique de Pachacamac, est également déconseillé pour les mêmes raisons.

Nous vous recommandons de consulter la page http://www.senamhi.gob.pe/?p=0140&tip_alert=26 du SENAMI (prévisions météorologiques) et de prendre contact avec les bureaux d’IPERU http://www.peru.travel/fr/iperu.aspx pour des informations en continu.
et le site mis en place par le gouvernement péruvien : www.unasolafuerza.pe

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE