Le patron allemand de Pakistan Airlines interdit de sortie …

Le PDG allemand de Pakistan Airlines (PIA) ne peut actuellement sortir du pays. Ce n’est pas la première fois que ce patron est visé par la juridiction du Pakistan…

Une possible affaire de corruption

Dans cette affaire, il y a à ma droite, la compagnie SriLankan Airlines qui recevait des avions neufs dont elle n’avait pas besoin et qu’elle ne pouvait pas payer. A ma gauche, il y a Pakistan Airways qui a loué un des avions (A330) pour un prix qui serait considéré comme exorbitant par les autorités.

Apparemment, la compagnie aérienne aurait loué l’appareil de SriLankan Airlines pour un prix de 8000 $ par heure, tandis qu’une autre compagnie aérienne aurait acquis le même type d’avion pour 4.000 USD de l’heure. Il faut tout de même préciser que le bail signé par PIA incluait le personnel : les pilotes, les ingénieurs et les autres membres du personnel d’équipage de cabine.

Ces appareils de SriLankan Airlines avaient déjà fait scandale

La compagnie aérienne nationale du Sri Lanka avait acquis un certain nombre d’appareils dont elle n’avait absolument pas besoin. Cet achat a eu lieu pendant la présidence de Mahinda Rajapakse.

PIACe dernier avait installé certains membres de sa famille et de ses amis aux commandes d’administrations dont celle de SriLankan Airlines. Selon les nouvelles autorités, l’achat de ces avions Airbus a été l’occasion de détourner des sommes d’argent colossales.

Le patron allemand était déjà visé par d’autres enquêtes

Bernd Hildenbrand, le patron de PIA, a dû faire face à un accident d’avion en Décembre dernier qui a tué 48 personnes à bord. Par ailleurs, il aurait conclu la vente à un prix dérisoire d’un A310 à un musée allemand.

Pakistan Airlines a des résultats négatifs depuis longtemps

Les résultats financiers de la compagnie nationale pakistanaise sont négatifs depuis des années. La mise en service de l’A330 sur Londres n’a fait que rajouter des pertes. Mais le problème est sûrement ailleurs.

Le premier ministre, Nawaz Sharif, essaie d’attirer des investissements étrangers et est discussion pour un prêt d’état de 55 milliards de dollars et de financements chinois pour des projets d’infrastructure qui font cruellement défaut. Ce n’était donc pas le bon moment pour que cette affaire éclate au grand jour.

Selon une commission du Sénat du Pakistan, la corruption est endémique dans tous les domaines d’activité de la compagnie aérienne (et ailleurs sûrement) comme l’achat de pièces de rechange, l’attribution d’espace pour le transport du fret, l’achat de billets, les recrutements …. Le Sénat recommande la dissolution immédiate du conseil d’administration de PIA, et la nomination d’un directeur général permanent.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE