Alitalia c’est la cata, pour les passagers, c’est basta !

Les compagnies aériennes sont formidables. Si sur le plan technique, on peut leur faire confiance. Sur le plan financier, quand tout va mal, il faut réduire le personnel et sur le plan commercial, il faut réduire les services aux passagers !

Alitalia doit réduire ses coûts

Alitalia prévoit de réduire ses coûts de 1 milliard € car elle vise à renouer avec les bénéfices au cours des deux prochaines années. Alitalia va augmenter d’un autre coté les recettes de 30% en passant de 2,9 milliards € à 3,7 milliards €. On va tenter de les croire, mais franchement, c’est sûrement un rêve.

Des mesures radicales et nécessaires

Le conseil d’administration d’Alitalia a approuvé un énième « plan de redressement », qui comprend une série de mesures « radicales » et « nécessaires » à travers toute l’entreprise. Les syndicats vont sûrement accepter avec le sourire la suppression d’emplois et une nouvelle convention collective de travail pour des centaines d’employés.

AlitaliaLe passager va lui aussi souffrir …

La compagnie aérienne va introduire un concept « buy-on-board ». Cela doit être British Airways qui a dû leur souffler l’idée. En fait le passager n’aura plus droit à des boissons ou de la nourriture gratuite sur les vols de moins de 4 heures. Il va devoir payer s’il est assoiffé ou affamé.

Par ailleurs, il va payer pour ses bagages enregistrés. Mais la compagnie italienne va tout de même permettre aux passagers la possibilité d’acheter un embarquement prioritaire et la sélection des sièges.

En fait Alitalia rêve d’imiter Ryanair

Comme toutes les compagnies régulières, Alitalia rêve de réaliser les mêmes performances que Ryanair.

Le PDG confie que son premier plan a échoué…il faut donc continuer

Cramer Balle, PDG d’Alitalia, a déclaré que son premier plan a échoué. Désormais il doit reconstruire la marque avec des investissements lourds dans la formation du personnel. Il affirme perdre des passagers à cause des compagnies à bas coûts et par la même façon des passagers intercontinentaux. Ce n’est pas nouveau comme déclaration. Mais si ces mesures rassurent les actionnaires ….

Comme dans d’autres pays en France ou en Allemagne, les passagers vont choisir la compagnie la moins chère dans la mesure où le service et les frais seront identiques. Malheureusement, il y a des risques pour qu’Alitalia ne puisse proposer de meilleurs tarifs que ses concurrents.

Navrant !

 

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE