Eurowings impatiente d’intégrer Brussels Airlines

Depuis vendredi dernier, Eurowings a mis en service les premiers A320 d’Air Berlin, suite à l’accord scellé entre le groupe Lufthansa et Air Berlin/Etihad. Trente autres avions d’Air Berlin devraient être mis en service d’ici fin avril et deux autres encore devraient être intégrés en 2018.

Mais Eurowings devrait également reprendre les avions de Brussels Airlines, après le rachat de 100% du capital de la compagnie belge à la fin de l’année dernière. Brussels Airlines sera ainsi entièrement intégrée au Groupe Lufthansa et rejoindra spécifiquement le groupe Eurowings. Aucun agenda n’est cependant encore définitivement fixé, même si les plans d’Eurowings semblent aujourd’hui s’accélérer.

Brussels Airlines pour concurrencer les low cost…

Pour le groupe Lufthansa, « les spécificités de Brussels Airlines, tels son réseau africain, sa structure de coûts avantageuse lui permettant de concurrencer avec succès les compagnies low-cost, et la place de Bruxelles, permettront de renforcer la position concurrentielle du groupe Lufthansa en général et du groupe Eurowings en particulier ».

L’ajout de Brussels Airlines à Eurowings devrait donc aussi considérablement renforcer la présence de la low-cost en Europe du Nord et particulièrement au départ du hub de Bruxelles. 

Une offre ambitieuse

Eurowings a l’ambition d’augmenter son offre de sièges de 25% dès cette année. Ainsi, la compagnie continuera d’étendre son programme de vols long-courriers au départ de tous ses aéroports allemands, avec notamment 32 nouveaux itinéraires depuis Munich, dont 6 vols hebdomadaires vers Paris, et de Cologne/Bonn, deux vols hebdomadaires vers Las Vegas (Etats-Unis) à partir de juin, mais aussi des vols vers Windhoek (Namibie), sa première destination africaine.

Dès l’an prochain, Eurowings devrait également lancer des vols au départ de Francfort, le hub principal de Lufthansa.

Quant à la marque Germanwings va progressivement disparaître, et avec elle, celle du douloureux souvenir de la catastrophe de Digne-les-Bains, qui avait fait 150 morts quand le pilote avait décidé de s’écraser sur cette montagne des Alpes de Haute-Provence, le 24 mars 2015. Seuls 40 avions seront encore opérés sous cette marque d’ici la fin de l’année.

[Source : Business Traveler France]

Des billets d’avion comme des tickets de métro…

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie digitale Make My Way dévoilée au salon ITB de Berlin, Eurowings teste actuellement une offre de trois types de « cartes » de 10 vols.

Une première carte à 499€ est destinée aux étudiants : elle permettra de voler sur certaines routes comme Paris, Zagreb, Barcelone ou Nice. La carte est valable 6 mois et les vols doivent être réservés 21 jours à l’avance et en dehors de certains créneaux horaires, les voyageurs ne pouvant pas réserver un vol le vendredi ou le dimanche après-midi, jours de forte affluence.

Une offre à 699€ pour des vols fixes entre deux villes allemandes est également commercialisée : elle est destinée aux voyageurs qui se déplacent fréquemment entre deux villes.

Enfin le Business Pass pour les voyageurs d’affaires est facturé 1.499 euros et est valable uniquement pour les trajets intérieurs en Allemagne et pour des réservations jusqu’à 5 jours avant le départ. Avec cette carte les voyageurs ne peuvent prendre qu’un billet en tarif Basic qui comprend uniquement un bagage cabine. Cette carte n’est valable que six mois et n’est pas transférable.

Vacances low cost aussi

Eurowings a également annoncé le lancement d’Eurowings Holidays, une offre de vacances low-cost tout compris, qui propose par exemple une semaine de vacances à Majorque incluant vol et hôtel à l’hôtel Cala d’Or.

Enfin, la nouvelle stratégie digitale vise aussi à améliorer les services à bord, avec notamment une offre (payante) d’accès à Internet à bord.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE