On n’a jamais construit autant de navires de croisière

Jamais autant de paquebots n’ont été commandés : 72 unités devront être livrées d’ici 2025 pour une valeur globale dépassant les 50 milliards d’euros et un total de plus de 200.000 lits, soit 40% de la capacité de l’ensemble de la flotte actuellement en service, qui compte quelque 300 navires. Parmi ceux-ci, le MSC Meraviglia (photo), qui doit être inauguré le 3 juin prochain.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les constructeurs européens traditionnels qui ont engrangé la plupart des commandes. Le groupe sud-coréen STX a revendu ses parts dans le chantier finlandais de Turku voici deux ans, et est en passe de céder à Fincantieri les 66 % qu’il détient dans les chantiers de Saint-Nazaire, troisième gros acteur du secteur

Des géants…

La course au gigantisme se poursuit. A ce jour, seuls trois paquebots offrent une capacité supérieure à 5.000 passagers : Oasis, Allure et Harmony of the Seas de Royal Caribbean International. Mais d’ici 2026, ce ne sont pas moins de 17 géants des mers qui sont prévus pour RCI, MSC, Costa, AIDA, Carnival Cruise Lines, P&O Cruises et Star Cruises.

… mais pas que…

Parallèlement, plus de la moitié des navires commandés ont une capacité de moins de 3.000 passagers, ce qui montre que le marché a encore besoin d’unités de taille moyenne, en particulier dans certaines régions qui manquent de capacités portuaires.

Les « petits » bateaux offrent aussi l’opportunité de proposer des destinations alternatives, avec des ports inaccessibles aux mastodontes. Ainsi, le marché des « croisières d’expédition » se porte très bien, avec une vingtaine d’unités en commande pour des destinations polaires notamment.

Des navires de plus petite taille permettent aussi de répondre à une demande d’une partie de la clientèle, qui n’adhère pas au concept de grands clubs de vacances flottants.

[Source : Mer & Marine]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE