Les frappes laser au menu de la Journée nationale de l’aviation

A cette occasion, le ministre des Transports canadiens, Marc Garneau, a notamment insisté sur le « grave problème » que représentent… les frappes laser! En effet, les lasers peuvent distraire les pilotes, en créant une lumière éblouissante pouvant nuire à leur vision, ou les aveugler temporairement. En 2016, près de 450 frappes laser ont été signalées à Transports Canada.

JUSQU’À 100 000 $ D’AMENDE ET/OU 5 ANS DE PRISON

Pourtant, c’est un crime grave, qui compromet la sécurité des passagers du transport aérien, des équipages de conduite, et des personnes au sol. Les contrevenants sont passibles d’amendes pouvant atteindre 100 000 $ ou d’une peine d’emprisonnement jusqu’à 5 ans, ou les deux.

« Je suis très préoccupé par la fréquence des incidents impliquant des lasers. Transports Canada collabore étroitement avec les forces de l’ordre et l’industrie de l’aviation pour remédier à ce grave problème qui représente une menace extrêmement sérieuse pour la sécurité aérienne », a déclaré le ministre Garneau, lors d’un point de presse à Ottawa.

« Diriger un laser vers un aéronef représente un risque considérable pour la sécurité tant des pilotes que des passagers », a renchéri Dan Adamus, qui accompagnait le ministre. Le commandant de bord et président de l’ALPA (Air Line Pilots Association Canada) a appelé à la poursuite des efforts d’éducation et de sensibilisation du grand public à cet im portant enjeu.

POURSUIVRE LES IMPRUDENTS

Également présents, des représentants des services de police ont abondé dans le même sens. « Les frappes laser visant les aéronefs compromettent la sécurité de tous et nous continuerons de les considérer comme des menaces graves », a déclaré Mario Harel, président de l’Association canadienne des chefs de police.

Celui qui est aussi directeur du Service de police de la Ville de Gatineau ajoutait que les services policiers travaillent à ce que les responsables de ces événements soient traduits en justice sans délai. « Les personnes responsables devront répondre de leurs actes », corroborait Brad Blair, de la Police provinciale de l’Ontario.

« J’encourage les Canadiens à signaler les frappes laser et ainsi nous aider à assurer la sécurité de tous, tant dans le ciel qu’au sol », concluait le ministre Garneau.

Info : www.tc.gc.ca/PasBrillant

logo_tourismeplus

 

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE