Skål Club de Bruxelles: une AG re-constituante

Après plusieurs mois de sommeil qui ont failli le voir disparaître, le Skål Club International Bruxelles-Europe, qui fut le quatrième club créé dans le monde, est enfin sorti de son tombeau. Grâce à l’opiniâtreté de Richard Eeckhout, qui ne supportait pas l’idée que la capitale de l’Europe pût ne pas compter de Skål Club, et à la détermination de quelques autres, suffisamment nombreux pour constituer le « quorum » nécessaire à la poursuite des activités, moyennant quelques fastidieuses démarches administratives.

Ainsi, c’est jeudi dernier, 16 février, que les survivants se sont réunis à l’hôtel Courtyard à Evere pour une première assemblée générale, pourrait-on dire, doublement reconstituante…

Un nouveau comité

L’approbation de l’ordre du jour, du PV de la dernière assemblée générale ordinaire ainsi que des comptes détaillés dans ce dernier, de même que la décharge donnée aux membres de l’ancien comité, n’ont constitué qu’une formalité.

Richard Eeckhout
Richard Eeckhout

Un nouveau comité a été élu pour deux ans, composé de Richard Eeckhout (Tourtrade, Président), Philippe Lombet (Video Travel International, Vice-président), Philippe Hagelstein (Gigatour, Trésorier) et Claude Boumal (PagTour, Relations publiques).

Les tâches liées au secrétariat, au poste de DMO (Membership Development Officer) et autres seront exceptionnellement et provisoirement assurées-par Richard Eeckhout.  Le montant de la cotisation annuelle, compte tenu des exigences du Secrétariat du Skål International, a été fixé à 60 euros.

Les grandes mutations, au cœur de la réflexion

Les membres présents ont décidé la création d’un « think tank », qui s’est aussitôt mis au travail pour jeter sur la table quelques idées de soirées-débats. Entre les raisons d’être des GIE, l’uberisation croissante de nombreux services comme AirBnB face à l’industrie hôtelière, le développement de nouvelles formes de tourisme comme le tourisme maritime et fluvial, les parcs d’attractions, l’irruption du virtuel, etc., ce sont en fait les grandes mutations du secteur du tourisme qui seront au cœur de la réflexion du Skål Bruxelles Europe tout au long de l’année, émaillée par ailleurs d’autres activités culturelles et de loisirs.

Un programme qui devrait séduire tant des « skållègues » qui avaient perdu le chemin du club que les professionnels du tourisme soucieux de s’informer de l’état de leur secteur.

Nous y reviendrons bien évidemment régulièrement.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE