Taxis autonomes volants à Dubaï dès cet été?

La Road Transport Authority (RTA) et le contructeur chinois Ehang ont effectué la première course test d’un véhicule aérien autonome (AAV, Autonomous Aerial Vehicle) pouvant transporter un humain. Pour la RTA, le début des opérations est prévu en juillet cette année déjà.

De marque Ehang 184 (photo ci dessous)), le véhicule dispose d’un écran tactile en face du siège du passager avec une carte des destinations sous forme de points. Les routes sont préprogrammées et il suffit de choisir sa destination. Le véhicule démarre alors automatiquement, décolle, vole et avant de se poser à un endroit prédéterminé. Un centre de contrôle au sol supervise et contrôle l’entier de l’opération.

©Ehang
©Ehang

Pour la RTA, cette opération s’inscrit dans la stratégie du Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum qui veut faire de Dubaï la ville la plus moderne au monde.

La démarche permet en outre de fournir des transports autonomes avec pour objectif de convertir 25% des trajets individuels à Dubaï avec différents modes de transport d’ici 2030. La RTA ambitionne de démarrer les opérations au mois de juillet 2017 déjà.

Le véhicule Ehang 184 dispose de huit hélices principales individuelles. En cas de défaut d’une d’entre-elles, sept autres permettent de poursuivre le vol sans difficulté. Plusieurs systèmes de base équipent le véhicule et fonctionnent de manière indépendante, permettant de palier toute erreur de fonctionnement. L’autonomie du véhicule est de 30 minutes avec une vitesse de croisière maximale de 160 km/h – la vitesse standard devrait être de 100 km/h. La vitesse ascensionnelle est de 6 m/s et celle de descente de 4 m/s.

©Ehang
©Ehang

Le plafond de fonctionnement est de 3000 pieds (environ 1000 m) et le poids du véhicule avec passagers varie entre 250 et 360 kg (poids maximal du passager et d’un bagage: 100kg). La batterie se charge en une à deux heures. Le véhicule est conçu pour opéré par tout temps, sauf en cas d’orage. Les senseurs qui l’équipent sont définis comme étant très précis, avec un très faible seuil d’erreur et pouvant résister aux vibrations et à des températures extrêmes.

Reste à savoir si l’essai sera transformé, certains spécialistes mettant en doute l’efficacité du véhicule Ehang184, déjà présenté au CES 2016 de Las Vegas. Pour eux, il s’agirait avant tout d’une opération visant à faire parler du constructeur et de ses véhicules. Affaire à suivre, donc.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE