Trump : Fossoyeur du tourisme US

C’est un peu, en résumé, le message adressé depuis Las Vegas par David Scowsill, PDG, du World Travel & Tourism Council  à l’administration Trump ce mardi. Un vrai cours d’économie appliqué au tourisme expliqué au 45e Président des USA.

« Les États-Unis se mettent en danger en prenant la même voie qu’après le 11 septembre, qui a mené à une décennie de stagnation économique dans le secteur touristique. Les politiques strictes sur les visas et le sentiment général ont mené à une perte de 600 milliards $ (567 milliards euros) dans l’industrie durant cette décennie », a affirmé David Scowsill, PDG du World Travel & Tourism Council. (voir ci-dessous)

Pour l’Association Américaine du Voyage, les politiques strictes des visas aurait de graves conséquences sur le secteur du tourisme qui représente « 8 % du PIB et 10 % des emplois aux USA », rappelle David Scowsill au maître de la Maison Blanche,

Et d’enfoncer le cou : « Pour le Président des États-Unis qui a promis de créer des emplois et faire à nouveau une grande Amérique, les voyages et le tourisme semblent être les meilleures réponses. La vie de millions d’Américains dépend des gens qui prennent l’avion, le train, la voiture pour dépenser leurs dollars dans le secteur touristique », insiste le Pdg du WTTC. (voir communiqué en fin d’article)

Destination USA : – 17 % depuis l’arrivée de Trump

Et il a raison d’être inquiet David Scowsill. Depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, les touristes se font plus rares. Hopper, une start-up canadienne qui suit les prix des billets d’avion, a comparé l’évolution en un mois de la demande de vols internationaux à destination des USA.

Selon les vols observées trois semaines avant l’investiture du 45e président des USA et celles recensées une semaine après son entrée en fonction, Hopper note une nette dégradation de l’attractivité de la destination « États-Unis » avec -17% à l’échelle mondiale.

« Les recherches ont diminué dans 94 des 122 pays où nous avons assez de données pour tirer des conclusions », explique Hopper dans un communiqué. En France, les recherches vers les États-Unis ont reculé de 8%. Par contre les demandes vers la Russie ont explosé avec + 88 %…

++++++

« Closing borders risks jobs », World Travel & Tourism Council warns US Administration

« The United States (US) is in danger of taking the same path it took after the 9/11 terror attacks, which led to a decade of economic stagnation in the Travel & Tourism sector », said David Scowsill, President & CEO, World Travel & Tourism Council (WTTC), while speaking in Las Vegas today, 14 February 2017.

« Strict visa policies and inward-looking sentiment led to a $600 billion loss in tourism revenues in the decade post 9/11, as previously reported by the US Travel Association, with a noted 9% drop in international arrivals in the period of 2001 – 2009. »

« The Trump Administration is in danger of steering the country in the same direction, which could have a huge impact on the country’s Travel & Tourism sector, which generates over 8% of the country’s GDP and supports nearly 10% of total employment in the US », warned Scowsill.

Airlines, hotels and travel agencies are all reporting drops in international bookings to the US, following the Executive Order banning visitors from seven countries to enter the country. This is the unintended consequence of the ban announcement, with business and leisure customers from around the world holding back on their travel plans.

Scowsill spoke directly at the Administration during his speech, offering five pieces of advice to the President’s advisors:

  • Recognise that travel is a key generator of American jobs and economic growth.
  • Keep tourism out of politics. Blanket bans on citizens from specific countries will not make the American people safer. 
  • Remember the decade of lost economic growth. Travellers have a choice and they will go elsewhere.
  • Use the technology available to share information. That will ensure that only the right people arrive at borders in the first place.
  • Consult with the industry in advance of change. This will make the implementation of policies more orderly, fairer and less damaging.

« For the President who has promised to create jobs and to make America great again, Travel & Tourism seems the most obvious answer. After all, the livelihood of millions of Americans depends on people being able to use planes, trains and automobiles to spend their tourist dollars. »

« Travel & Tourism thrives by breaking down barriers, not building them; by making it easier for people to travel, not applying blanket bans. Our sector bridges divides between cultures, fosters understanding across religious and geographic boundaries. It is a massive generator of jobs and economic growth. » Scowsill concluded.

 

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE