« Muslim Ban » : Une violation des droits fondamentaux!

Après l’IATA et l’OMT, le World Travel & Tourism Council (WTTC) demande à l’administration Trump de reconsidérer sa décision de restreindre l’accès aux USA. Une décision qui va à l’encontre du droit fondamental de la liberté de voyager. Nous le publions en intégralité … Pagtour l’a traduit pour vous… Nous n’aurions pas dit mieux…

Texte de David Scowsill, Président et CEO du WTTC :

Le décret promulgué par le Président américain Trump le 27 Janvier 2017, empêchant le voyage aux USA depuis 7 pays et pour une durée de 90 jours, est une violation directe des droits fondamentaux à la Liberté de Voyage. Il a créé une immense confusion parmi les voyageurs et les sociétés de voyages dans le monde entier.

Le WTTC croit que toute personne à le droit de franchir les frontières internationales en toute sécurité et toute efficience pour des motifs d’affaires et de tourisme. La suspension de l’autorisation d’entrée des voyageurs venant d’Irak, Iran, Libye, Soudan, Somalie, Syrie et Yémen d’entrer aux USA s’érige contre ce principe. Suspendre le droit au voyage sur la base de la nationalité ou de l’origine des personnes est une erreur.

Beaucoup de voyageurs ont été inutilement interrompus dans leur voyage, à cause de la nature peu claire du décret, couplée à une absence de consultation et une très faible communication envers les compagnies aériennes et le personnel des frontières.

Les derniers attentats provenaient de nationaux radicalisés dans leur pays

Si ce changement de l’administration Trump est supposé « prévenir l’infiltration de terroristes étrangers ou de criminels », il est important de souligner qu’une large majorité des attaques terroristes dans le passé récent ont été perpétrées par des nationaux, radicalisés dans leur propre pays.

Aucun des attentats choquants perpétrés aux USA depuis 2001 n’a pu être attribué à des terroristes venus de l’extérieur qui auraient pénétré intentionnellement dans le pays pour commettre une atrocité. Empêcher des « aliens » d’entrer aux USA pour légitimer des actions en faveur des affaires ou du tourisme est une mauvaise décision, contre-productive pour l’économie américaine.

Le voyage et le tourisme construisent des ponts entre les cultures, favorisent la compréhension par-delà les religions et les frontières géographiques, et génèrent plus de coexistence pacifique. Notre secteur est responsable du bien-être de millions de personnes à travers le monde. Les États-Unis ont déjà souffert dans le passé d’une pareille politique isolationniste. Nous prions instamment l’Administration Trump de reconsidérer ce décret.

 

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE