IATA délocalisera 60 postes de Genève

L’Association internationale du transport aérien annonce le déplacement de postes vers ses sites de Madrid et Montréal.

L’information est parue vendredi dernier dans la presse quotidienne: IATA lance un nouveau centre mondial sur les systèmes de règlement financier. En conséquence, des aménagements sont requis au niveau du personnel. Anthony Concil, vice-président de l’IATA en charge de la communication a confirmé qu’une proposition est en consultation jusqu’à vendredi. Son application s’effectuerait en deux phases: une au cours des prochains mois, la seconde en 2018.

IATA a assurer faire tout son possible pour retenir les employés concerner et les inciter à accepter ce déplacement. Les salaires seront établis sur la base du coût de la vie en Espagne et au Canada, avec des compensations prévues. En cas de refus, des solutions seront recherchées et un plan social est souhaité en cas de licenciements.

En dépit de cette délocalisation partielle, IATA assure vouloir conserver son siège exécutif à Genève sur le long terme. Ici, ce sont 450 sur les 1500 employés au total qui y œuvrent. Par ailleurs, IATA reste copropriétaire du Centre Swissair, récemment acquis par Genève Aéroport.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE